Sujet d'invention: une partie de campagne de Maupassant

Sujet d'invention: une partie de campagne de Maupassant

Publié le 12 nov. 2010 il y a 4A par Edouard26 - Fin › 14 nov. 2010 dans 4A
5
3

Sujet du devoir

Résumé de la nouvelle:
Nous sommes en 1860, et M. Dufour vient passer la journée à la campagne avec sa famille, sur les bords de la Seine.

Le début de la nouvelle nous raconte le trajet depuis la ville: nous apprenons que cela fait «cinq mois» que la sortie se prépare. M. Dufour a même emprunté la voiture de son laitier pour l’occasion.
Les premières lignes nous font partir de Paris, ce qui est très clair avec plusieurs indices de lieux: «Champs-Elysées», «Porte Maillot», Courbevoie… C’est ensuite au tour d’Argenteuil, de Marly, de Cormeilles, c’est-à-dire de ce que nous désignerions aujourd’hui par la région parisienne.

Puis la famille atteint la campagne, en compagnie du commis de M. Dufour, un jeune «garçon aux cheveux jaunes». Ils s’arrêtent pour déjeuner au bord de l’eau, au niveau d’une auberge indiquant «" Restaurant Poulin, matelotes et fritures, cabinets de société, bosquets et balançoires.".

Mme Dufour et sa fille en profitent pour utiliser s’amuser sur les balançoires. La scène souligne le fort contraste entre les deux femmes.

Deux canotiers des environs remarquent Mme Dufour et Henriette, alors qu’ils déjeunent non loin de la famille.
Henriette va se laisser séduire par l’un des deux hommes, prénommé Henri. La scène d’amour est à la fois complétée et symbolisée par le chant d’un rossignol.

L’un des derniers paragraphes de la nouvelle nous indique que Mme Dufour aurait elle aussi cédé aux avances d’un canotier: «Henri crut voir une jupe blanche qu'on rabattait vite sur un gros mollet; et l'énorme dame apparut, un peu confuse et plus rouge encore, l'œil très brillant et la poitrine orageuse, trop près peut-être de son voisin. Celui-ci devait avoir vu des choses bien drôles, car sa figure était sillonnée de rires subits qui la traversaient malgré lui. »

Puis tout le monde prend la route du retour afin de rentrer à Paris.

Deux mois plus tard, «rue des Martyrs», Henri rend visite à la famille du quincailler. Il souhaite en fait revoir Henriette, mais elle est «mariée» désormais. Cela l’attriste beaucoup et il s’en va.

L’année suivante, ils se recroisent à Bezons, au même endroit. Mais le jeune homme aux cheveux jaunes, qui n’est autre que son nouvel époux, déclare qu’il est temps «de nous en aller».




- Imaginer la suite de la nouvelle réaliste "une partie de campagne" en restant fidèle au texte de Maupassant.
- Respecter point de vue et temps du récit
- Intégrer un dialogue et veiller aux registres de langues employés
- 30 lignes, ATTENTION orthographe et construction des phrases

Où j'en suis dans mon devoir

Aucun travail déjà effectué, je recherche avant tout des des idées à développer pour la suite de la nouvelle.

Merci


Edouard


2 commentaires pour ce devoir


Ils l'ont aidé !


Edouard26
Edouard26
Posté le 12 nov. 2010
Autant pour moi je vais y donner un coup d'oeil.

Merci
Edouard26
Edouard26
Posté le 12 nov. 2010
Certe j'ai trouver le méthode pour bien écrire une suite mais ce n'est pas la méthode qui me manque mais les idées. C'est pour cela que je compte sur vous pour essayer de m'aider.

Edouard

Ils ont besoin d'aide !

Il faut être inscrit pour aider

Crée un compte gratuit pour aider

Je m'inscrisOU

J'ai déjà un compte

Je me connecte