Composition d'Histoire niveau Seconde, sujet : Seigneurs et paysans du XIème au XIIIème siècle.

avatar Haala96
Haala96
Publié le 27 févr. 2012 il y a 2A Fin › 29 févr. 2012 2A
5

SUJET DU DEVOIR

Bonjour,
C'est le premier message que je poste sur devoirs.fr.
Pour commencer, je suis en classe de Seconde, et je dois rendre une composition à ma professeure d'Histoire.
Ainsi, c'est ma première composition, et je sais vaguement comment m'y prendre. J'ai tout de même tenté d'en faire une, mais elle ne me semble pas correcte. J'ai décidé de changer totalement le plan, pour suivre les conseils de mon enseignante.
Le sujet est le suivant : Seigneurs et paysans du XIème au XIIIème siècle.
La problématique qu'elle m'a proposé est : Comment l'ordre seigneurial se met-il en place et quelle est la relation entre seigneurs et paysans au Moyen-Âge ?

OÙ J'EN SUIS DANS MON DEVOIR

L'ancienne version était :
Introduction : Au Moyen-Âge, entre le XIème et le XIIIème siècle, un seigneur exerce un pouvoir économique, juridique et social sur une signeurie. Dans celle-ci habitent des paysans (agriculteurs, artisans) qui sont sous le pouvoir du seigneur. Ainsi, les paysans et le seigneur entretiennent des relations étroitement liées. Durant cette période, la christianisation s'étend dans toute lt'Europe, ainsi, la majeure partie de l'Occident est chrétien. Au même moment également, l'Occident connaît une prospérité économique et démographique.
Qui sont les seigneurs et les paysans, et quelles relations entretiennent-ils ?
A cette fin, il faudra étudier, dans un premier temps, le seigneur et ses fonctions principales; avant de s'intéresser, dans un second temps, au paysan et à son rôle essentiel dans la seigneurie. Enfin, dans une troisième partie, il faudra aborder les relations seigneur/paysans.

Développement :
I ) Un seigneur exerce son pouvoir sur une seigneurie : c'est une portion de terre. Cette seigneurie est divisée en deux grandes parties : la réserve destinée au seingeur uniquement, et les tenures, terres concédées aux paysans.
Ainsi, le seigneur s'enrichit au fil du temps en exploitant les redevances des paysans. Il exerce sur eux un pouvoir économique très important et un pouvoir juridique et social.

II) Les paysans sont classés en deux catégories : les serfs, considérés non-libres car il n'ont pas le droit de posséder de biens ni de quitter la seigneurie sans l'autorisation du seingeur; et les paysans libres, nommés les "vilains". Les serfs représentent la grande majorité des paysans entre le XIème et le XIIIème siècle, et ils sont totalement soumis au pouvoir du seigneur.
Les paysans libres payent le cens, une taxe pour louer une tenure.
Les serfs n'ont pas le droit de quitter la seigneurie, sauf s'ils reçoivent une autorisation du seigneur.

III) Le seigneur, comme nous l'avons vu, exerce unpouvoir éminemment économique sur les paysans et sa seigneurie. En effet, en échange de l'exploitation des tenues, les paysans paient des redevances au seigneur, sous formes fiscales (taxes, comme le chevrage), sous forme de nature, et sous forme de corvées (entretien du four, de la digue, etc.). Aussi, pour exploiter les biens communs comme le pressoir ou le four, ils paient des indemnités.
Mais le seigneur exerce également un pouvoir juridique puisque c'est lui qui juge les paysans, délimite les terres. Egalement, au niveau social, il choisit de délivrer des autorisations aux serfs comme "formariage", pour ceux qui veulent se marier hors de la seigneurie, ou "mainmorte" lorsqu'ils veulent transmettre le peu de biens qu'ils possèdent en héritage.

Conclusion : Les seigneurs et les paysans sont donc deux acteurs principaux du XIème au XIIIème siècle, ils entretiennent des relations étroitement liées. Le pouvoir économique, juridique et social exercé par le seigneur montre qu'il est très puissant. Ainsi, le pouvoir des seigneurs grandit, et il seront une menace pour le roi. Ces pouvoirs, en se renforçant, engendreront les développement de la féodalité.


Malheureusement, je trouve cette composition bien pauvre. C'est pourquoi j'ai décidé de la recommencer en suivant les conseils de ma professeure. Être plus précise, suivre sa problématique, et aborder légèrement de la féodalité.

Auriez-vous des idées à intégrer dans le nouveau plan que j'ai conçu ? Des conseils à me donner ? Des remarques ?

J'espère que vous pourrez m'aider. Dans l'attente de vos réponses. Merci d'avance !

2 commentaires pour le devoir Composition d'Histoire niveau Seconde, sujet : Seigneurs et paysans du XIème au XIIIème siècle.

Max12
Max12
2A
Bonjour,

Il est vrai que votre dissertation est "tiède" on va dire.

Première remarque, l'expression. L'expression est un peu trop maladroite et montre que vous n'êtes pas vraiment à l'aise avec l'exercice. Mais, à la limite, pour une première dissertation, ce n'est pas très important.

Deuxième remarque, le fonds. Le plan qui ne va absolument pas pour l'exercice. Vous avez fait ce qu'on appelle un plan tiroir. Vous ne pouvez pas dans une partie, présenter le seigneur dans une autre le paysan et dans la dernière, montrer les rapports entre ces deux catégories. De plus dans votre troisième partie, les rapports que vous présentez, correspondent davantage à l'époque moderne.


Je vais faire quelques rappels historiques :
A partir du XIe siècle et particulièrement autour de l'an mil, le Moyen âge centrale (ou classique), connaît des mutations économiques, culturels, sociales... . On voit ainsi la naissance de l'Europe et surtout de l'Europe chrétienne.
A cela, on voit apparaître un nouveau type de relation et surtout un phénomène qui va marquer durablement le MA, la féodalité. Il est important de revenir sur le sens premier de féodalité qui désigne les rapports égaux et réciproques du seigneur et de son vassal (senior en latin le plus grand et vassus, vassalus, le plus petit en latin). Donc c'est en vérité un rapport entre ancien et jeune. Mais seulement dans les faits.
Va s'appliquer et s'institutionnaliser un rapport de puissance entre les deux. Et en vérité, le seigneur possède un rapport de puissance, est le plus puissant, contrôle toute personne vivant dans sa seigneurie.

Mais attention, cela se fait progressivement ! Il n'y a pas au XIe siècle, un ordre seigneurial puissant et une paysannerie sous ordre au XIIIe siècle.

Voici le plan que je peux vous proposer (et à élaborer davantage) , la problématique de votre enseignant correspond parfaitement au sujet :
I. Qu'est ce que la féodalité?
II. Les mutations des rapports seigneurs-paysans
III. Des différences de pouvoir, de puissance.

Cordialement,
Max12.

Haala96
Haala96
2A
Merci beaucoup Max12 ! Je vais essayer de suivre ton plan.


Accéder directement au site