le système respiratoire de l'hommme et les échanges avec le sang et les organes

le système respiratoire de l'hommme et les échanges avec le sang et les organes

Publié le 26 nov. 2010 il y a 4A par lol79 - Fin › 29 nov. 2010 dans 4A
5
3

Sujet du devoir

aider moi je vous en supplis j'aie un contrôle d'svt lundi sur les échanches des muscles et du sang et de l'appareil respiratoire de l'homme mais je n'ai rien compris pouvez vous m'aider à trouver des exercices aussi .
merci

Où j'en suis dans mon devoir

j'ai déjà fais une bonne avancer car j'ai compris l'appareil respiratoire mais je ne comprends toujours pas l'autre sujet


3 commentaires pour ce devoir


Ils l'ont aidé !


Compostelle
Compostelle
Posté le 26 nov. 2010
si tu utilises intelligemment lenet (google par exemple), et que tu tapes ta question, tu vas trouver plusieurs sites avec des schémas simples qui te permettront de comprendre et de retenir les échanges respiratoires (qui évacuent vers l'extérieur par les poumons, les saletés chariées par le système sanguin par exemple). Bonne recherche
laolina
laolina
Posté le 26 nov. 2010
Bonjour, dans une leçon précédente vous avez du étudié que tous les organes ont besoin de dioxygène: pour satisfaire ces besoins ils prélèvent le dioxygène dans le sang. D'autre part, les organes rejettent du dioxyde de carbone.

Le dioxygène provient de l'air que nous inspirons d'où l'étude du système respiratoire.
L'air que nous inspirons va dans nos poumons jusqu'aux alvéoles pulmonaires.Celles-ci sont très fines et entourées de très nombreux capillaires sanguins. Donc, le dioxygène va pouvoir passer facilement de l'alvéole vers le sang (en se fixant aux globules rouges). Le sang va ensuite retourner au coeur par les veines pulmonaires et repartir vers les organes (par l'aorte) . Ainsi, le sang apporte à tous les organes le dioxygène dont ils ont besoin.

De la m^me façon, aux niveaux des organes les échanges se font grâce aux capillaires. Le dioxyde de carbone et les autres déchets sont pris en charge par le sang. Le sang retourne au coeur puis et envoyé aux poumons par les artères pulmonaires. Au niveau des alvéoles le sang se débarrasse du dioxyde de carbone qui sera éliminé dans l'air expiré.

Bien sur les échanges se font en même temps aussi bien au niveau des organes qu'au niveau des alvéoles.

Le sang fait en fait, une double boucle coeur/poumon/coeur et coeur/organes/coeur.
isis59-54930
isis59-54930
Posté le 27 nov. 2010
j ai fait le controle dessus et c est simple

Un muscle auquel on demande un effort important, finit par se fatiguer. Souvent des crampes se manifestent après un travail musculaire soutenu. Pour se contracter normalement, le muscle a des besoins qu'il faut satisfaire, il produit des déchets qu'il faut éliminer du muscle et de son environnement proche

I) L'organisme au repos ou en activité.
- Lors de séances d'éducation physique et sportive (EPS), le professeur demande parfois de mesurer le rythme cardiaque (Pouls) ou le rythme respiratoire. Cette prise de mesure renseigne sur la réponse de l'organisme à l'effort physique.

Pouls : battement rythmé d'un vaisseau sanguin provoqué par les battements du cœur

- Au cours d'un effort physique, le rythme cardiaque et le rythme respiratoire s'accélèrent, la température corporelle augmente. Ces variations sont la réponse de l'organisme à l'activité demandée, elles répondent à des besoins.

II) Irrigation sanguine et activité musculaire.

- Les muscles sont des organes richement irrigués par le sang. Les vaisseaux sanguins sont très ramifiés et forment un réseau de capillaires qui assure l'irrigation de chaque parcelle d'un organe. Les capillaires sont des vaisseaux sanguins plus fins que les cheveux, ils mesurent en moyenne 1 mm de long pour un diamètre de 7 à 10 micromètre. (1micromètre = 0.001 mm). Leur paroi est très mince, le sang y circule très lentement. C'est dans ces vaisseaux qu'ont lieu les échanges entre le sang et les organes.

- Lors d'un effort physique, l'activité musculaire augmente, les besoins du muscle également. Pour répondre à ces besoins accrus, le rythme cardiaque augmente. Cette augmentation du rythme cardiaque se traduit au niveau des vaisseaux sanguins par une augmentation du débit sanguin. Ce dernier peut-être jusqu'à 20 fois supérieur à l'activité par rapport au repos.

Des variations de débit sanguin dans les organes (source Bordas 2006)

III) Les échanges entre le muscle et le sang.

- Les muscles réalisent avec le sang des échanges qui varient selon leur activité. Richement irrigués ils prélèvent en permanence dans le sang des nutriments et du dioxygène. Ils y rejettent des déchets, dont le dioxyde de carbone. La consommation de nutriments et de dioxygène, le rejet de dioxyde de carbone varient selon leur activité.

Variations de la composition du sang qui traverse un muscle

Teneur en glucose (nutriment) du sang entrant dans un muscle lors d’un exercice physique


- Nutriments et dioxygène libèrent de l'énergie utilisable, entre autre, pour le fonctionnement des organes. L'énergie libérée au cours de la réaction chimique entre des nutriments et du dioxygène, est utilisée pour le fonctionnement des organes et transférée en partie sous forme de chaleur. Ce qui explique l'élévation de température corporelle lors d'un effort.



Il faut être inscrit pour aider

Crée un compte gratuit pour aider

Je m'inscrisOU

J'ai déjà un compte

Je me connecte