ComposItion Géopolitique sur les médias

Publié le 20 mai 2020 il y a 11 mois par Bas - Fin › 23 mai 2020 dans 10 mois
1

Sujet du devoir

Bonjour,

Le sujet du devoir est de montrer la liberté de la presse de 1881 à nos jours.

Je dois développer selon le plan que j'ai créé et la problémtique que j'ai posé.

Où j'en suis dans mon devoir

Pourriez-vous me dire votre avis sur le développement 

-Expression

-Syntaxe

-Concordance des idées

-Le développement est-il bien construit ?

Merci beaucoup d'avance pour votre aide !

NE PAS FAIRE ATTENTION AU JAUNE 

 

Suite à la Révolution Française de 1789 et à la Déclaration des Droits de l’Homme et du citoyen le 26 Août, la liberté d’information se forge sur le principe de liberté d’expression. Ainsi, la liberté d’information permet de s'informer et d'informer, à l'appui de n'importe quel média que ce soit. Cette déclaration du 26 Août 1789 abolissait la censure et fût un réel tournant pour la presse d'opinion. En conséquence elle apporte donc entre 1881 et 1914 l’âge d'or de la presse écrite. Cette ascension des médias montre qu'ils ont su se faire une place dans la société, de même pendant les deux Guerres mondiales. Cependant quelle place occupaient-ils et occupent-ils aujourd’hui ? Quel a été l'avancement des médias pendant les différentes périodes historiques qu'ils ont pu connaître ? Pour répondre à cette question nous verrons que la presse écrite à pu connaître un âge d'or mais que l'information a dû faire face également aux crises diplomatiques et pour finir que la liberté d'information a connu une généralisation progressive.

 

Louis Napoléon Bonaparte, le petit-fils de Napoléon Ier, instaure en 1870 la Troisième République.(à revoir la 3ème République débute à sa chute)  Alors que la démocratie s’enracine, la loi de 1881 permet à la presse française une liberté presque totale et construit la liberté d’information. Expliquez cette loi, son contenu et ses objectifs.

Ainsi, grâce à cela l’âge d’or de la presse voit le jour du fait des innovations techniques de la deuxième révolution industrielle. Lors de celle-ci, Napoléon III développe les infrastructures du pays comme dans le ferroviaire. Mais il popularise également (non, un homme même Napoléon ne fait pas tout, tout seul ! et il est au pouvoir de 1848 à 1870 donc e dehors de notre sujet) les différentes inventions comme l’automobile, le télégraphe, le téléphone en 1876 puis l’avion en 1910. L’information va donc toujours plus vite, les médias papiers sont toujours plus élaborés grâce à la résolution de l’image comme la photo. Il en découle que l’électricité va jouer un rôle principal dans la mécanisation de l’imprimerie, elle devient bon marché grâce aux presses rotatives et aux linotypes. On peut donc voir que la population est attirée par cet engrenage de la presse à grand tirage. En effet plus de 95 % de la population sait lire, alors les journaux tirent de plus en plus d’exemplaires, comme par exemple le « Petit Journal » qui imprime 950 000 exemplaires par jours pour satisfaire le grand public. Grâce à ça on remarque une diversité entre la presse d’information et la presse d’opinion. Effectivement le « Petit Courrier » devient le « Courrier de l’Ouest » mais aussi le journal d’Henri Desgranges de 1900 à 1944 qui deviendra « L’équipe » en 1946. La presse est à son apogée avant 1914 mais est vite concurrencée par le son et l’image comme en 2005 avec la mise en place de la TNT et l’explosion des chaînes gratuites et d’informations en continu comme BFMTV ou CNEWS.Vous passez de 1914 à 2005, cela manque de logique.

L’âge d’or de la presse entre 1881 et 1914 aide les médias écrits à prendre place dans la société Française. Notamment grâce à la loi de 1881, et également avec les différentes avancées techniques lors de la fin du XIXème siècle, début du XXème qui vont mener à la fin de cet âge d’or. Pourquoi ne pas avoir consacré un temps de réflexion à l’affaire Dreyfus ? Elle est essentielle pour montrer la liberté de la presse à cette époque.

 

                En effet, le XXème siècle est celui du son et de l’image. C’est pendant ce siècle qu’il se développe la radio avec pour objectif de communication avec la population. Mais elle sert aussi d’élément de combat lors des deux Guerres mondiales avec la « guerre des ondes ».

Effectivement,  le premier message par ondes électromagnétiques est transmis par Marconi en 1895, cela  jouera un rôle primordial durant la première Guerre mondiale (lequel). Les années 20 sont un lancement pour les émetteurs qui sont de plus en plus puissants comme la Tour Eiffel advenant ainsi dans les années 30 à une consommation de masse de la radio. 13 millions de foyers Allemands contre 5 millions de foyers Français en sont équipés. Cette radio connait un essor fulgurant de part les différents programmes proposés comme le cyclisme (Le Tour de France) ou encore des courses hippiques (PMU). Malgré tout la radio est aussi un lien avec l’information en instantanéité et avec les grands hommes politiques tel que Roosevelt, Hitler ou Léon Blum. C’est dans ce climat de « popularisation des ondes » que la notion de « guerre totale » s’impose et que les médias deviennent un moyen de lutte et de propagande.

Pendant la Première Guerre mondiale, la liberté de presse établie en 1881 est suspendue et laisse place à la censure par la loi du 4 Août 1914. Le « lavage de cerveau » devient ainsi le maître mot de la diffusion grâce à de fausses informations visant à mobiliser l’opinion publique comme le « Canard Enchainé », un journal caricatural hebdomadaire paraissant tous les mercredis (justement, le canard est un des rares médias à dénoncer ces atteintes à la liberté). Les médias ont joué également un rôle dans la Seconde Guerre mondiale. Notamment pour la prise du pouvoir par le futur chancelier Allemand, Adolf Hitler, lors de la radiodiffusion de ses discours au peuple Allemand. La résistance contre le nazisme passe par la radio comme sur la BBC (British Broadcasting Corporation) avec Radio Londres sur laquelle le Générale Charles de Gaulle, le 18 Juin 1940, s’exprime face aux Français et annonce que « quoi qu’il arrive, la flamme de la résistance Française de doit pas s’éteindre et ne s’éteindra pas ». Ce discours organise la Résistance en s’adressant aux FFI (Forces Françaises de l’Intérieur).

Ce XXème siècle a connu une popularisation de la radio grâce aux avancés techniques depuis 1895, premier message radiodiffusé. Ainsi ces messages radios ont pu être utilisés dans les deux Guerres mondiales qu’a pu connaitre notre monde avec des fins d’établir un lien entre le gouvernement et la population. Cette communication a pu avoir pour but d’informer ou bien de propager des idéologies.

Transition à améliorer ; annoncez mieux vos idées générales. Proposez surtout des temps de réflexion sur la problématique.

Pour finir en 1954, la création du transistor permet la portabilité de la radio mais c’est aussi l’avènement du pouvoir de l’image grâce à la télévision arrivant dans les foyers. Cela invite l’Etat à imposer un monopole de la diffusion dans en France pendant la généralisation progressive de la liberté d’information.

Ainsi, en 1949 est créé RTF (Radiodiffusion – Télévision), cela permet à l’Etat Français de transmettre et diffuser sur les postes de radio et de télévision. Cet ainsi que la RTF deviendra l’ORTF en 1964. Pour contourner ce monopole Français des radios périphériques vont être installés avec des émetteurs sur les frontières Françaises. On peut illustrer cela grâce à Europe 1 situé à Andorre (Espagne), RTL (Radio Télé Luxembourg) au Luxembourg mais aussi RMC (Radio Monte-Carlo) à Monaco. Ces radios ont un grand succès chez les auditeurs, notamment les jeunes avec l’émission « Salut les copains ». Cependant la radio et la comédie du petit écran font parler d’eux, ils s’imposent donc face aux médias écrits.

En effet l’avènement du petit écran devient un média dominant qui est inventé en 1926 par l’écossais John Baird. La télévision fût un objet de luxe durant la Seconde Guerre mondiale mais elle se popularise dans les années 50 et occupe une place dans 70 % des foyers en 1970 contre seulement 13 % dix ans plus tôt. Les différents facteurs de cette ascension phénoménale sont le « coté magique » de la télé cathodique où l’on transmet des programmes de plus en plus élaborés jusqu’à des programmes en direct comme le couronnement d’Elisabeth II en 1953 ou encore les premiers pas sur la Lune de Neil Armstrong en 1969. L’information passe également par ce canal et fonde un lien social avec les populations en leur permettant de s’informer comme au journal de 20 heures sous le joug de l’Etat sur la chaîne de l’ORTF. La TV  est un média contrôlé par l’Etat mais l’ORTF est abolit en 1974. En conséquence de la fin du monopole par l’Etat, d’autres chaînes télévisées ont remplacées celle de l’organisme de censure appartenant à l’Etat, comme TF1 (Télévision Française 1) en 1974, puis Antenne 2 et FR3 (France Région 3) en 1975. Cependant les premières chaines privatisées vont arrivées comme Canal + en 1984 qui sera payante puis La 5 en 1985 et enfin TF1 en 1987.

La liberté d’information en France est progressive car en effet l’Etat va vouloir la contrôler avec l’organisme de contrôle de la radio et de la télévision par l’Etat, l’ORTF, mais cela sera supprimé par la loi du 7 Août 1974. Cet ainsi que des chaines plus diversifiées qu’elles soient publiques ou privées vont se développées.

Oui, et aujourd’hui ? Internet ?

               

On peut en conclure que les médias ont su se faire une place dans la société grâce à l’âge d’or de la presse écrite suite à la loi de 1881 jusqu’en 1914, date de la censure de l’information lors de la Première Guerre mondiale. Les médias ont également pu se faire une place même lors des conflits mondiaux en jouant un rôle de résistance contre l’ennemi ou de propagande par l’Etat. C’est ainsi que l’Etat Français va vouloir continuer de censurer la radio ou la télévision jusqu’au 7 Août 1974, fin de l’Organisme de Radiotélévision Français. Cela entrainera un développement des chaines jusqu’à leurs privatisations. En conséquence les médias ont encore leur place aujourd’hui et « Rien, en vérité, n'est définitivement garanti. Seuls des citoyens alertés et informés peuvent prendre conscience de la toile d'influence tissée par la gigantesque machinerie militaro-industrielle et la confronter » comme l’a annoncé Dwight Eisenhower le trente-quatrième Président des Etats-Unis (phrase confuse à comprendre). Cependant les sources d’actualités et de communications sont-elles les mêmes aujourd’hui ? Existe-t-il une concurrence entre les médias « anciens » et ceux « actuels » comme les ordinateurs et autre technologies ? Ont-ils le même but d’atteinte du grand public aujourd’hui comme ils ont pu l’avoir autrefois ?raisonnez plutôt sur l’idée de liberté.

 

 




0 commentaire pour ce devoir



Il faut être inscrit pour aider

Crée un compte gratuit pour aider

Je m'inscrisOU

J'ai déjà un compte

Je me connecte