Dissertation : Le poète est-il un être à part?

Publié le 13 mars 2018 il y a 6 mois par JustM - Fin › 16 mars 2018 dans 6 mois
18.00 / 20
4

Sujet du devoir

Bonjour,j'ai une dissertation avec comme problématique : "Le poète est-il un être à part?"(dans la société...)

Je sèche au niveau du développement... 

Où j'en suis dans mon devoir

Je pense faire une réponse simple:

I)Oui le poète est un être à part

-J'ai tout d'abord pensé à Victor Hugo "Les Châtiments", j'ai donc un exemple : Il se sert de l'écriture comme une arme.

II)Non le poète n'est pas un être à part

Pourriez-vous me donner quelques idées pour mes exemples ?

 




5 commentaires pour ce devoir


Il faut être inscrit pour accéder aux réponsesInscription gratuiteOUJ'ai déjà un compte
Gamy
Gamy
Posté le 13 mars 2018

C'est un être humain , qui  a la particularité d'être un  artiste poète , se pose-t-on la question à propos d'un ouvrier? D'un ingénieur? 

Si c'est un être à part, alors tous les artistes sont des êtres à part, tous les inventeurs, découvreurs , grands voyageurs....

Ce n'est pas l'homme qui est à part , mais son œuvre .

JustM
JustM
Posté le 13 mars 2018

Merci!

Valentine.77
Valentine.77
Posté le 13 mars 2018

Si c'est un être à part, alors tous les artistes sont des êtres à part

Votre réponse me laisse dubitative : Aujourd'hui le lynchage public de Cantat ne prouve t il pas justement que l'artiste, dans le sens large du terme, est un homme qui a (contre son gré?) un statut différent ?

4
cachou34600
cachou34600
Posté le 14 mars 2018

Il faut que tu te demandes à part de quoi ?

Est ce la société ? dans le sens poète maudit ou parce qu'il possède quelque chose que les autres n'ont pas ce qui en fait ait un être supérieur mais valorisé ?

l'idée du poète comme un être à part , incompris. Baudelaire en est l'archétype. Il se considère comme une sorte de prophète, il possède un don et ce don, qui lui permet d'écrire, lui permet également d'expliquer le monde au simple lecteur. Il est une sorte d'intermédiaire entre le créateur et le simple mortel. A ce titre il est souvent un inadapté social, cf. l'albatros ou encore le Pin des Landes de T Gautier. C'est le poète maudit

A l'inverse beaucoup de poètes ne se considèrent pas comme ça. Ils font partie du monde et s'y engagent.

Victor Hugo se voit aussi comme un prophète mais c'est un prophète engagé, il dénonce des choses dans sa poésie par exemple le travail des enfants dans mélancholia. Si tu prends Aimé Césaire dans Carnets de retour au pays natal, il s'engage également comme un prophète, et il dénonce le colonialisme, la soumission des Antillais mais il les incite aussi à la révolte. C'est ce qu'il a théoriser sous le concept de négritude.

Tu peux également prendre Ronsard dans un autre genre. Là il ne se voit pas comme un prophète mais comme un être à part dans le sens où par son art il valorise tout ce qu'il célèbre et le fait ainsi passer à la postérité. C'est ce qu'il dit à Hélène de Sugères dans "Quand vous serez bien vieille" et il a une très haute idée de lui-même car il lui dit "Ronsard me célébrait du temps que j'étais belle" : Il parle de lui à la 3e personne du singulier !

Gamy
Gamy
Posté le 14 mars 2018

Votre réponse me laisse dubitative : Aujourd'hui le lynchage public de Cantat ne prouve t il pas justement que l'artiste, dans le sens large du terme, est un homme qui a (contre son gré?) un statut différent ?

 

Un assassin aura toujours un statut à part, et ce n'est le sujet du devoir.

Ce n'est pas l'artiste qui est mis en cause, mais l'homme violent qui a tué sa compagne en s'acharnant sur elle.

 

D'autre part, ma réponse concerne la partie II du devoir!

 


Il faut être inscrit pour aider

Crée un compte gratuit pour aider

Je m'inscrisOU

J'ai déjà un compte

Je me connecte