L'amoureuse, Paul Eluard

Publié le 13 oct. 2010 il y a 9A par Anonyme - Fin › 15 oct. 2010 dans 9A
13.00 / 20
5

Sujet du devoir

Pourriez vous m'aidez m'éclairer sur ce poème s'il vous plaît.. Commentaire composé à rédigé mais donnez moi juste vos idées
MERCI

Elle est debout sur mes paupières
Et ses cheveux sont dans les miens,
Elle a la forme de mes mains,
Elle a la couleur de mes yeux,
Elle s'engloutit dans mon ombre
Comme une pierre sur le ciel.

Elle a toujours les yeux ouverts
Et ne me laisse pas dormir.
Ses rêves en pleine lumière
Font s'évaporer les soleils
Me font rire, pleurer et rire,
Parler sans avoir rien à dire.

Où j'en suis dans mon devoir

Vers 1, image surréaliste « debout sur mes paupières »
La femme émerge du rêve du poète dans un univers irréel.
2ième : fusion amoureuse « cheveux mélangé »
Vers 3 et 4 : parallélisme entre les deux vers. Champs lexical du corps.
Impression d’un poète aveuglé son rêve (dans un autre univers).
Référence aux sensations. Création artistique.
Comme si la forme lui permettait de ressentir, de créer
Vers 5 : ombre champ lexical de l’obscurité atmosphère irréelle
« engloutir » = vision de plus en plus forte.
Vers 6 : image surréaliste. Association des éléments : la terre et l’air deux éléments contraires. Outil de comparaison : comme donc une comparaison.
Elle = pierre et lui = ciel dc mise en valeur de l’opposition entre lui et elle.
Mais de cette opposition, né une fusion possible grâce aux sentiments amoureux et à la poésie.
Sentiment à travers la nature = le lyrisme.
Vers 7 et 8 : importance aux yeux « paupières »..
3ième référence aux yeux, ce qui permet de créer. L’image de la femme obsède du poète.
L’assimilation entre les deux est de plus en plus forte ce qui lui arrive à elle « les yeux ouverts » entrainent un effet chez lui. Les yeux ouverts ouverture sur l’extérieur, la femme est le lieu entre le monde extérieur.
Vers 9 : oxymore « rêve en pleine lumière » la femme bouleverse le monde.
« S’évaporer » = l’air. « Le soleil » = feu.
2 éléments contradictoires oxymore, image originale.
« le soleil » = surréaliste qui sert à renouveler l’image.
Le pluriel aux soleils caractère réelle de la situation.
Les rêves de la femme faisaient disparaître tout ce qui a autour d’eux. Il reste plus que lui et elle.
Puissance et force des rêves. Le rêve est sujet d’action des vers 9 et 10.
Rêve effets sur lui.
Vers 11 : vers saccadé, changement de rythme, la répétition du rire.



0 commentaire pour ce devoir



Ils ont besoin d'aide !

Il faut être inscrit pour aider

Crée un compte gratuit pour aider

Je m'inscrisOU

J'ai déjà un compte

Je me connecte