Devoir d'histoire sur la communication et internet

Publié le 7 déc. 2017 il y a 9 mois par Rara44 - Fin › 10 déc. 2017 dans 9 mois
5

Sujet du devoir

Bonjour, alors voilà j'ai un devoir sur la communication et sur internet. Il se trouve que j'ai 2 questions donc je suis incapable de répondre alors j'espère que quelqu'un saura m'aider s'il vous plait, voici les 2 questions et les 2 documents du devoirs : 

 

1.B) quelles sont les limites évoquées ? (6 points) 

1.C) quelles sont les limites évoquées ? (6 points) 1c. À l’aide des documents de vos connaissances, vous expliquerez dans un paragraphe organisé d’au moins 10 lignes, en quoi les usages d’Internet et des réseaux sociaux aujourd’hui transforment nos repères en matière de parole publique. Vous exposerez quelques-uns des avantages que cela peut procurer en terme de communication à l’échelle aussi bien individuelle que collective. Vous terminerez en montrant en quoi Internet n’est pas pour autant une zone de non-droit. (8 points)

 

DOCUMENT 1 : E-RÉPUTATION : GOOGLE AU SERVICE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE

Les liens entre la RSE (responsabilité sociétale des entreprises) et l’e-réputation d’une société sont désormais bien établis. Pour rappel la Commission européenne présente la RSE comme un « concept dans lequel les entreprises intègrent les préoccupations sociales, environnementales, et économiques dans leurs activités […] ». D’une manière plus globale, la RSE renvoie à l’ensemble des pratiques mises en place par les entreprises pour s’assurer qu’elles respectent les principes du développement durable. Ces choix peuvent avoir un impact sur l’image de l’entreprise auprès du grand public. Ainsi, quand une entreprise a une politique de RSE assumée, son e-réputation semble s’améliorer. Et son image de marque se dégrade dans le cas contraire. Le site E-rse.net s’intéresse au classement « CSR Rep Track » publié par le Reputation Institute. […] Pour mener à bien cette étude, le Reputation Institute s’est appuyé sur un sondage ayant touché près de 6 millions de consommateurs à travers le monde, à propos de la réputation de plus de 3 000 entreprises. Dans le Top 5, nous trouvons ainsi : Google, Microsoft, The Walt Disney Company, BMW et Lego. Si Google prend la première place, c’est bien parce que l’entreprise est connue pour développer une démarche écologique poussée dans le secteur de l’Internet. Pour exemple, Google a développé un vaste programme d’investissement dans les énergies vertes, ce qui lui permet  d’alimenter ses data center au 100 % renouvelable. Par ailleurs, sa fondation philanthropique, Google.org, a réuni plusieurs centaines de milliards de dollars de fonds pour lutter contre la pauvreté et pour le développement durable. Source : http://www.votre-reputation.com

DOCUMENT 1: E-RÉPUTATION : GOOGLE AU SERVICE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE

Avec l’influence grandissante et quasi incontrôlable des buzz internet toute une communauté de sites d’audit/conseil s’est développée. Il est maintenant aisé de pouvoir s’acheter des amis Facebook ou bien des « like » pour gonfler artificiellement la page de son entreprise, association ou profil. Ceci dans le but évident d’augmenter sa visibilité sur internet et de lancer des mouvements marketing et publicitaires. D’autres sites proposent un suivi personnalisé pour rebâtir son image, assurer la protection de sa vie privée, et essayer de faire disparaitre certaines pages sur internet (suppression de liens, noyade, etc.). Il s’agit de gérer le côté négatif engendré par cette course à la notoriété internet, qui cependant reste indéniablement plus compliqué à contrôler. Les problèmes de la persistance de la mémoire internet et de la véracité des informations qui circulent demeurent les principaux obstacles pour parfaire le contrôle de l’e-réputation. Source : https://fr.wikipedia.org





Il faut être inscrit pour aider

Crée un compte gratuit pour aider

Je m'inscrisOU

J'ai déjà un compte

Je me connecte