Commentaire Composé Colonel Chabert

Publié le 9 janv. 2014 il y a 8A par Anonyme - Fin › 12 janv. 2014 dans 8A
1

Sujet du devoir

Réaliser un commentaire de ce texte le colonel chabert , le constitué d'une introduction puis un développement entiérement rédigé. Voici la problématique : Comment Balzac sonde-t-il l'âme humaine en exprimant les divers sentiments qui la traversent dans ce passage . Le Plan : I. La vérité dans sa nudité . a) Le hasard des choses . b) Le vieux cheval s'est cabré . II. La décision lourde de conséquences . a) Pas de repos pour les braves . b) Une mauvaise fin . Voici le texte : 

Honoré de Balzac le Colonel Chabert (1844)
« Hé bien, monsieur Delbecq, a-t’il signé ? demanda la comtesse à son intendant qu’elle vit seul sur le chemin par-dessus la haie d’un saut -de -loup.
-Non, madame. Je ne sais même pas ce que notre homme est devenu. Le vieux cheval s’est cabré.
-Il faudra donc finir par le mettre à Charenton, dit-elle, puisque nous le tenons. »
Le colonel, qui retrouva l’élasticité de la jeunesse pour franchir le saut- de- loup, fut en un clin d’œil devant l’intendant, auquel il appliqua la plus belle paire de soufflets qui jamais ait été reçue sur deux joues de procureur.
« Ajoute que les vieux chevaux savent ruer », lui dit-il.
Cette colère dissipée, le colonel ne se sentit plus la force de sauter le fossé. La vérité s’était montrée dans sa nudité. Le mot de la comtesse et la réponse de Delbecq avaient dévoilé le complot dont il allait être la victime. Les soins qui lui avaient été prodigués étaient une amorce pour le prendre dans un piège. Ce mot fut comme une goutte de quelque poison subtil qui détermina chez le vieux soldat le retour de ses douleurs et physiques et morales. Il revint vers le kiosque par la porte du parc , en marchant lentement , comme un homme affaissé . Donc, ni paix ni trêve pour lui ! Dès ce moment il fallait commencer avec cette femme la guerre odieuse dont lui avait parlé Derville, entrer dans une vie de procès, se nourrir de fiel, boire chaque matin un calice d’amertume. Puis, pensée affreuse, où trouver l’argent nécessaire pour payer les frais des premières instances ? Il lui prit un si grand dégoût de la vie, que s’il y avait eu de l’eau près de lui il s’y serait jeté, que s’il y avait eu des pistolets il se serait brûlé la cervelle. Puis il retomba dans l’incertitude d’idées, qui, depuis sa conversation avec Derville chez le nourrisseur, avait changé son moral. Enfin, arrivé devant le kiosque, il monta dans le cabinet aérien dont les rosaces de verre offraient la vue de chacune des ravissantes perspectives de la vallée, et où il trouva sa femme assise sur une chaise. La comtesse examinait le paysage et gardait une contenance pleine de calme en montrant cette impénétrable physionomie que savent prendre les femmes déterminées à tout. Elle s’essuya les yeux comme si elle eût versé des pleurs, et joua par un geste distrait avec le long ruban rose de sa ceinture. Néanmoins, malgré son assurance apparente, elle ne put s’empêcher de frissonner en voyant devant elle son vénérable bienfaiteur, debout, les bras croisés, la figure pâle, le front sévère.
« Madame, dit-il après l’avoir regardée fixement pendant un moment et l’avoir forcée à rougir, madame, je ne vous maudis pas, je vous méprise. Maintenant, je remercie le hasard qui nous a désunis. Je ne sens même pas un désir de vengeance, je ne vous aime plus. Je ne veux rien de vous. Vivez tranquille sur la foi de ma parole, elle vaut mieux que les griffonnages de tous les notaires de Paris. Je ne réclamerai jamais le nom que j’ai peut-être illustré. Je ne suis plus qu’un pauvre diable nommé Hyacinthe, qui ne demande que sa place au soleil. Adieu… »

Où j'en suis dans mon devoir

J'ai déjà fait l'introduction mais je bloque sur le développement . Je suis vraiment dans la merde ! J'ai besoin d'une grande aide , je dois le rendre samedi. Je ne sais vraiment pas comment le faire ! Aidez-moi s'il vous plait . 




2 commentaires pour ce devoir


Anonyme
Posté le 10 janv. 2014

Quand on est là dedans, on y reste.

Anonyme
Posté le 12 janv. 2014

Je n'ai encore jamais fait de commentaire composé, je l'ai pourtant vu et revu en cours, je connais la mhétode mais je ne pense pas être capable d'en faire un.

 Cependant, as-tu parler de la vie de l'auteur ? Des personnages présent ? Du contexte (historique, politique, lieu ...)? etc ...

Comme ce commentaire est à faire à la maison, tu peut t'aider d'informations trouvés sur le net (à vérifier avant bien entendu), surtout relis le teste plusieurs fois pour chercher les petits détails à développer.

Parle aussi de la forme du texte, sans s'occuper du fond (ex : figure de style, type de phrase, type de narrattion, type de point de vue, etc ...)

Ensuite en t'aidant du plan, n'hésite pas à faire d'autres sous-sous-parties pour savoir que dire, et développe chacun de ces thèmes.

Reformule la problèmatique et le plan.

 

En espérant t'avoir donné quelques pistes ;)


Ils ont besoin d'aide !

Il faut être inscrit pour aider

Crée un compte gratuit pour aider

Je m'inscrisOU

J'ai déjà un compte

Je me connecte