La relation entre l'activité cardio-respiratoire et l'apport de dioxygène aux muscles.

Publié le 2 févr. 2010 il y a 9A par Kutkut - Fin › 12 févr. 2010 dans 9A
5

Sujet du devoir

J'ai l'impression que dans mon DM d'svt, on me pose 3 fois la même question :

2) Montrez la relation qui existe entre les variations du débit sanguin au niveau du cœur, des autres muscles d'une part et celle du débit sangain des reins, des organes abdominaux, des os d'autre part lors d'efforts physiques de plus en plus intenses.

3) Sachant que le volume de sang présent dans le systeme circulatoire et constant, concluez en rappelant un des moyens dont dispose d'organisme pour fournir au muscles tout le sang nécessaire pendant un exercice physique.

4) Indiquez quel autre moyen possède l'organisme pour obtenir le même résultat pour les muscles pendant l'exercice physique.

Où j'en suis dans mon devoir

2) Le débit sanguin baisse dans les organes non utilisé pendant l'effort, au profit des muscle, le seul muscle donc le débit sanguin est linaire est le cerveau.

Et donc j'ai l'impression que pour les réponses 3 et 4 serais les mêmes :/.

Donc pour :

3) Le moyen que dispose l'organisme pour fournir tous le sang necessaire au muscles et la restriction du débit sanguin dans les organes inutilisé pendant l'effort.

4)ect...

Donc je comprend peut être mal les questions qui me sont posé ? ou les 3 question sont les mêmes ?



3 commentaires pour ce devoir


cenedra
cenedra
Posté le 2 févr. 2010
Bonjour,

le problème est que tu ne répond pas exactement à la question 2: montrer une relation.
De plus, le cerveau n'est pas un muscle!

Regarde dans ton cours ou dans ton livre pour ces fameux moyens utilisé par l'organisme pour adapter le débit sanguin à l'effort.

Donc non ce ne sont pas les même questions, donc pas les même réponses attendues.

Bon courage
legamin
legamin
Posté le 3 févr. 2010

Bonjour,

Systèmes nerveux et activité des systèmes cardiaque et respiratoire :

Les modifications de l'activité du coeur et des poumons permettent de faire varier l'intensité des échanges entre les cellules musculaires et le sang. Le système nerveux participe à l'intensité de ces échanges en augmentant, au cours d'un effort physique, le débit cardiaque et le débit ventilatoire.

Innervation du muscle cardiaque :
Le coeur <> dans l'organisme est relié à des centre nerveux par des nerfs cardiaques. Deux groupes de centres sont concernés :
- ceux qui provoquent l'effet inverse, les centres accélérateurs.
L'accélération cardiaque peut être due à l'inhibition du cnetre modérateur et/ou à l'excitation du centre accélérateur ; c'est l'inverse pour la modération cardiaque.

Le niveau d'activité de ces centres dépend de paramètres tels que des modifications de la composition chimique du sang (par exemple : augmentation de la concentration du sang en CO
²
diminution de la concentration du sang en O , diminution du PH.
²

Innervation des muscles responsables de la ventilation :
- les variations du volume des cavités aériennes sont dues à la contraction des muscles respiratoires.
- Augmentation du volume responsable de l'entrée d'air extérieur : c'est l'inspiration.
-Ces mouvements d'air constituent la ventilation (improprement appelée <>).

- On appelle débit ventilatoire le volume d'air qui entre et sort de l'organisme par unité de temps. Ce débit peut changer si :
- le rythme des passages augmente ;
- le volume d'air qui transite à chaque passage augmente.

- Les muscles respiratoires se contractent plus ou moins intensément et le rythme des contractions peut varier sous l'influence de nerfs, eux-mêmes en relation avec des centres nerveux situés dans le bulbe rachidien de l'encéphale (centres respiratoires bulbaires).
Contrairement au muscle cardiaque, qui est automatique mais dont le niveau d'activité est modifié par le système nerveux, les muscles qui assurent les mouvements de la ventilation ne peuvent se contracter que s'ils sont commandés par le système nerveux.
Les fonctions cardiaques et respiratoires participent simultanément à l'effort physique. On parle d'intégration des fonctions dans l'organisme.

Kutkut
Kutkut
Posté le 3 févr. 2010
Donc pour la question :

2)Le débit sanguin augmente dans les muscles pendant les exercice, se réduit dans les reins en fonction de la puissance de l'exercice, les organes abdominaux et les os subissent eux aussi une baisse du débit sanguin.

3)Le moyen dont dispose l'organisme pour permettre au muscles d'avoir le débit sanguin nécessaire au bon déroulement de l'exercice physique et la restriction partielle du débit sanguin dans les organes inutilisé dans l'effort physique.

4)

Cet question m'est toujours incomprise :/ j'ai relus mon manuel d'svt, sans trouver de réponse, j'ai du passer a coté, je ne sais pas ou chercher.

Ils ont besoin d'aide !

Il faut être inscrit pour aider

Crée un compte gratuit pour aider

Je m'inscrisOU

J'ai déjà un compte

Je me connecte