J’aime l’araignée de Victor Hugo

Publié le 13 févr. 2020 il y a 1M par Anna - Fin › 16 févr. 2020 dans 1M
3

Sujet du devoir

Bonsoir, 

Je dois identifier le sentiment et/ou l'émotion et/ou la sensation que Victor Hugo essaye de transmettre dans son poème "j'aime l'araignée".

J'aime l'araignée et j'aime l'ortie,
Parce qu'on les hait ;
Et que rien n'exauce et que tout châtie
Leur morne souhait ;

Parce qu'elles sont maudites, chétives,
Noirs êtres rampants ;
Parce qu'elles sont les tristes captives
De leur guet-apens ;

Parce qu'elles sont prises dans leur oeuvre ;
Ô sort ! fatals noeuds !
Parce que l'ortie est une couleuvre,
L'araignée un gueux;

Parce qu'elles ont l'ombre des abîmes,
Parce qu'on les fuit,
Parce qu'elles sont toutes deux victimes
De la sombre nuit...

Passants, faites grâce à la plante obscure,
Au pauvre animal.
Plaignez la laideur, plaignez la piqûre,
Oh ! plaignez le mal !

Il n'est rien qui n'ait sa mélancolie ;
Tout veut un baiser.
Dans leur fauve horreur, pour peu qu'on oublie
De les écraser,

Pour peu qu'on leur jette un oeil moins superbe,
Tout bas, loin du jour,
La vilaine bête et la mauvaise herbe
Murmurent : Amour !

Où j'en suis dans mon devoir

Pour l'instant je n'ai pas beaucoup d'idée. Je pense que Victor Hugo dit qu'il aime l'araignée et l'ortie parce que personne ne les aime et qu'elles sont laides; il ne veut pas suivre l'avis des gens qui n'aiment pas ces créatures. 
Donc voilà si vous pouviez m'aider cela serait très gentil.




2 commentaires pour ce devoir


eugenieball
eugenieball
Posté le 13 févr. 2020

si cela peut t'aider

 

il décrit les deux avec des termes négatifs qui finalement soulève la compassion envers elles

champs lexicaux utilisés: amour, haine, chatiment , captivié, fatalité, noirceur, pitié, tristesse, compassion

Hugo prend le contre pied des opinions communes méprisant orties et araignées il dit qu'il les aime car les autres les méprisent et non car elles sont utiles.

pour Hugo tous les êtres vivants sont dignes d'être aimés même les plus laids et les plus repoussants

pour lui , elles sont prisonnières de leur image , il compatit à leurs malheurs.

 

Hugo ne dément pas le dégoût ressenti par rapport à l'ortie et l'araignée et d'ailleurs son amour pour elles repose sur cela

Les champs lexicaux  utilisés par Hugo:

L'amour, la haine, le châtiment, la captivité, la fatalité, la noirceur, la pitié, la tristesse, la compassion

 

Anna
Anna
Posté le 13 févr. 2020

Merci beaucoup 


Ils ont besoin d'aide !

Il faut être inscrit pour aider

Crée un compte gratuit pour aider

Je m'inscrisOU

J'ai déjà un compte

Je me connecte