redaction sur Montrez que l'URSS et l'allemagne des annés 30 sont totalitaire

Publié le 26 nov. 2018 il y a 5 mois par eliesmgl - Fin › 29 nov. 2018 dans 5 mois
17.00 / 20
1

Sujet du devoir

bonjours je doit faire une redaction sur montrez que l'urss et l'Allemangne des anés 30 sont totalitaire jai pas commencer fin jai fait un petit bout jai vraiment aucun cours jai vraiment besoin de votre aide 

merci bien a vous 




4 commentaires pour ce devoir


1
willffy
willffy
Posté le 26 nov. 2018

- Répression

- pas d'opposition

- contrôle des populations

- embrigadement de la jeunesse

- contrôle de la presse et de la culture

- culte de la personnalité

- pouvoir solitaire sans limite 

eliesmgl
eliesmgl
Posté le 26 nov. 2018

merci 

 

willffy
willffy
Posté le 26 nov. 2018

Bonne suite!

 

apahere.merlin
apahere.merlin
Posté le 27 nov. 2018
  • En 1929, l’économie allemande est en crise à cause des réparations de la 1re guerre mondiale à payer et de la crise des banques américaines. En 1932 le parti nazi remporte des élections législatives. Ses deux idées sont de défendre la grandeur de l’Allemagne et de donner du travail à tous les Allemands de « pure race ».
  • Hitler est élu chancelier en janvier 1933. Il impose l’idéologie que « la race Aryenne » est supérieure aux autres. Il ordonne aux commandos nazis de brûler le Reichstag. Face à cette situation d’urgence, il se donne les pleins pouvoirs. Il accuse les communistes et fait arrêter tous ses opposants. C’est la fin de la démocratie allemande.
  • Hitler met en place un régime totalitaire. Dans les camps de concentration, les opposants (qui ont été arrêtés par la Gestapo) réalisent de grands travaux pour l’Allemagne. Hitler fait de la propagande, se fait appeler le « Führer » et endoctrine les jeunes. Ils sont entraînés dans les jeunesse hitlériennes pour devenir des SS. En 1935, les lois de Nuremberg interdisent aux Allemands de fréquenter les juifs. Les juifs perdent la nationalité allemande. A partir de 1938, ils sont enfermés dans des ghettos puis deportés.
  • Hitler cherche à agrandir son « espace vital » : il envahit la République Tchèque puis la Pologne en septembre 1939. Cela déclenche la seconde guerre mondiale.

Le 2 mai 1935, le traité d'assistance mutuelle soviéto-française, valable pour une durée de cinq ans, fut signé46. La ratification du traité par la France fut l'une des raisons pour lesquelles Hitler remilitarisa la Rhénanie, le 7 mars 1936. Le 7e Congrès mondial de l'Internationale communiste en 1935 adopta officiellement la stratégie du Front populaire de former de larges alliances avec les parties désireuses de s'opposer aux fascistes, une politique suivie par les partis communistes depuis 1934. Également en 1935, lors de la 7e Congrès des Soviets (dans une étude contradictoire), Molotov souligna la nécessité de bonnes relations avec Berlin47.

Le 25 novembre 1936, l'Allemagne nazie et le Japon impérial conclurent le pacte anti-Komintern, rejoints par l'Italie fasciste en 1937.

Sur le plan économique, l'Union soviétique fit des efforts répétés pour rétablir des contacts plus étroits avec l'Allemagne au milieu des années 193048. L'Union soviétique chercha principalement à rembourser des dettes commerciales contractées auparavant, tandis que l'Allemagne cherchait à se réarmer, et les pays signèrent un accord de crédit en 193549. En 1936, des crises sur les matières premières et alimentaires forcèrent Hitler à décréter un plan de quatre ans pour le réarmement « sans égard aux coûts »50. Cependant, même face à ces questions, Hitler repoussa les tentatives de l'Union soviétique pour créer des liens politiques étroits avec l'Allemagne ainsi qu'un accord de crédit supplémentaire49.

La stratégie de Litvinov se heurta à des obstacles idéologiques et politiques. L'Union soviétique continuait à être perçue par les conservateurs au pouvoir en Grande-Bretagne comme une menace non moindre que l'Allemagne nazie (certains estimaient que l'URSS était la plus grande menace). Dans le même temps, alors que l'Union soviétique s'enfonçait dans la tourmente des Grandes Purges, elle n'était plus perçue, par les puissances occidentales, comme une alliée fiable4,41.

Pour compliquer les choses, la purge qui frappa le Commissariat du peuple aux Affaires étrangères, força l'Union soviétique à fermer un certain nombre d'ambassades à l'étranger51,52. Dans le même temps, ces purges rendirent la signature d'un accord économique avec l'Allemagne plus probable en simplifiant la structure administrative soviétique confuse, qui était nécessaire pour les négociations, et donna à croire à Hitler que les Soviétiques étaient militairement faible53


Ils ont besoin d'aide !

Il faut être inscrit pour aider

Crée un compte gratuit pour aider

Je m'inscrisOU

J'ai déjà un compte

Je me connecte