Terre et Gravitation

Publié le 12 févr. 2010 il y a 9A par Amandinez - Fin › 15 févr. 2010 dans 9A
5

Sujet du devoir

1.a) Qu'appelle-t-on le système solaire ?
b)Combien y a-t-il de planètes principales dans le système solaire ?
2.a)Quelle est la trajectoire des planètes dans le système solaire ?
b)Comment l'expliquer ?
3.a)Pourquoi parle-t-on d'action à distance ?
b)Nommer un autre type d'action à distance que vous connaissez.
4.Mars, de masse plus petite que la Terre, est plus éloignée du soleil. Comparer l'action exercée par le soleil sur Mars à celle qu'il exerce sur la Terre.
5.La Lune est un satellite naturel de la Terre
a)Qu'appelle-t-on un satellite ?
b)Comparer l'action de la Terre exercée sur le satellite à celle du satellite sur la Terre.

Où j'en suis dans mon devoir

j'ai fait la première mais je l'ai completement raté pouvez vous m'aidez !! please je ne pourrai pas le faire ce week-end !!!!



4 commentaires pour ce devoir


top93
top93
Posté le 12 févr. 2010
Tu pourrais peut être chercher sur wikipedia je sis sur que tu pourrais trouver les résultats sur ce site
BONNE CHANCE!!!!!!!!!!
zrom
zrom
Posté le 12 févr. 2010
tIEN JE T4AI TROUVER SA SUR LE NET:



Combien de planètes y a-t-il dans notre système solaire ?
25 novembre 2002
Article du 6 octobre 2004

Spontanément, on est tenté de répondre « 9 » : dans l’ordre, en partant du soleil : Mercure, Vénus, La Terre, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus, Neptune et Pluton. Mais c’est plus compliqué que ça. Car la définition d’une planète a donné lieu à des discussions serrées.

Le fait de tourner autour du Soleil n’est pas le seul critère pour définir une planète.
Ainsi, entre l’orbite de Mars et celle de Jupiter il existe une ceinture d’astéroïdes dont le diamète est parfois imposant et qui tournent autour du Soleil.
Mais le plus grand de ces astéroïdes, Cérès, n’est pas considéré comme une planète. Car la taille n’est pas non plus un critère déterminant.

Mercure est considérée comme une planète, mais Titan, la lune géante de Saturne, qui est plus volumineuse que Mercure, n’est pas considérée comme une planète. En réalité, on s’éloigne de plus en plus de la notion un peu restrictive de planète en disant que le système solaire est un ensemble de corps célestes qui tournent autour d’une étoile : le soleil.
Ces corps célestes sont de toutes les tailles, depuis les particules de poussière jusqu’aux sphères gazeuses géantes que sont, au-delà de la ceinture des astéroïdes, Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune.
En deça de la ceinture des astéroïdes, on trouve d’autres corps célestes, parmi lesquels Mercure, Vénus, la Terre et Mars font une taille respectable.

Ces huit gros objets ont une orbite stable autour du soleil, tandis que ceux qui constituent la ceinture des astéroïdes ont une orbite beaucoup plus irrégulière. Les comètes, qui traînent derrière elles une queue gazeuse, croisent l’orbite des huit planètes principales. Les astéroïdes, qui sont plus petits et n’ont pas de queue, entrent souvent en collision avec ces planètes. Ce que nous appelons des « étoiles filantes » sont des astéroïdes qui se consument en entrant dans l’atmosphère terrestre.

Depuis le début du 20e siècle, les astronomes ont découvert des objets célestes au-delà de l’orbite de Neptune. Pluton, par exemple, n’a été découverte qu’en 1930.
Elle aussi a donné lieu à quelques discussions.
A l’époque, on l’a qualifiée de planète, mais son orbite croise celle de Neptune et sa taille est inférieure à celle de notre lune.
En outre, depuis une dizaine d’années, grâce en particulier au téléscope spatial Hubble, lancé en 1990, on a identifié au-delà de Neptune une autre ceinture d’astéroïdes et de comètes que l’on nomme la ceinture de Kuiper.

Et tout récemment, le téléscope Hubble a repéré une immense boule de glace, située à six milliards de kms de la Terre, c’est à dire un milliard et demi de kilomètres plus loin que Pluton.
Pour changer des noms de dieux latins, ce nouvel objet céleste a été baptisé Quaoar, nom d’un dieu amérindien. L’orbite de cette boule de glace est presque exactement circulaire autour du soleil et son diamètre est à peine supérieur à celui d’un des satellites de Pluton, Charon.

La tentation est grande de qualifier Quaoar de planète. A l’heure actuelle, seul le télescope Hubble est suffisamment puissant pour la visualiser. Il est probable que des télescopes plus puissants nous feront découvrir d’autres objets encore inconnus.

Donc, aujourd’hui, à la question « combien y a-t-il de planètes y a-t-il dans le système solaire ? », on peut répondre : « Pour le moment, il y en a dix... »

Le système solaire est le système planétaire composé d'une étoile, le Soleil et des corps célestes ou objets définis gravitant autour de lui (autrement dit, notre système planétaire) : les huit planètes et leurs 165 satellites naturels connus[1] (appelés usuellement des « lunes »), les cinq planètes naines, et les milliards de petits corps (astéroïdes, objets glacés, comètes, météorites, poussière interplanétaire, etc.).

De façon schématique, le système solaire est composé du Soleil, de quatre planètes telluriques internes, d'une ceinture d'astéroïdes composée de petits corps rocheux, quatre géantes gazeuses externes et une seconde ceinture appelée ceinture de Kuiper, composée d’objets glacés. Au-delà de cette ceinture se trouve un disque d’objets épars, nommé suivant la théorie avancée par Jan Oort, le nuage d'Oort.

De la plus proche à la plus éloignée (du Soleil), les planètes du système se nomment Mercure, Vénus, Terre, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune. Six de ces planètes possèdent des satellites en orbite et chacune des planètes externes est entourée d’un anneau planétaire de poussière et d’autres particules.

Toutes les planètes, excepté la Terre, portent les noms de dieux et déesses de la mythologie romaine.
Les planètes naines portent les noms de divinités diverses. On en dénombre cinq au 17 septembre 2008. Ce sont : Pluton, le plus ancien objet connu de la ceinture de Kuiper, Cérès, le plus grand objet de la ceinture d’astéroïdes, Éris la plus grosse des planètes naines, qui se trouve dans le disque des objets épars, Makemake et Haumea objets de la ceinture de Kuiper. Les planètes naines orbitant au-delà de Neptune (ce qui est le cas de quatre d'entre-elles) sont également classifiées comme plutoïdes.

Par extension, le terme « système solaire » est employé pour désigner d’autres systèmes planétaires ; on parle plutôt de « système stellaire ».

Les objets ou corps orbitant autour du Soleil sont divisés en trois classes : planètes, planètes naines et petits corps.

* Une planète est un corps en orbite autour du Soleil. Ce corps est suffisamment massif pour constituer une forme sphérique et avoir nettoyé son voisinage immédiat de tous les objets plus petits. On connaît huit planètes : Mercure, Vénus, la Terre, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus, Neptune. Un moyen mnémotechnique de se souvenir de leur ordre, est la phrase : « Mon Vieux, Tu M’as Jeté Sur Une Nappe. » ou bien encore « Me Voici Toute Mouillée, Je Suis Une Nuée. »
* Une planète naine est, selon la définition officielle (décision du 24 août 2006 de l’Union astronomique internationale), un corps en orbite autour du Soleil. Ce corps, bien que suffisamment massif pour constituer une forme sphérique, n’a pas fait place nette dans son voisinage. En septembre 2008, cinq corps étaient officiellement désignés de la sorte : Pluton, Éris, Makemake, Haumea et Cérès. D’autres corps pourraient l’être dans le futur, tels Sedna, Orcus ou Quaoar.
* Tous les autres objets en orbite autour du Soleil sont définis comme petits corps du système solaire[2].

Les satellites naturels, ou lunes, sont les objets en orbite autour des planètes, des planètes naines et des petits corps plutôt qu’autour du Soleil.

Les quatre planètes internes possèdent une composition dense et rocheuse, peu ou pas de satellites naturels et aucun système d’anneaux. De taille modeste (la plus grande de ces planètes étant la Terre dont le diamètre est de 12 756 km), elles sont composées en grande partie de minéraux à point de fusion élevé, tels les silicates qui forment leur croûte solide et leur manteau semi-liquide, et de métaux comme le fer et le nickel qui composent leur noyau. Trois des quatre planètes (Vénus, la Terre et Mars) ont une atmosphère substantielle ; toutes présentent des cratères d’impact et des caractéristiques tectoniques de surface comme des rifts et des volcans.

Mercure
Mercure est la planète la plus proche du Soleil (0,4 UA de demi-grand axe), ainsi que la plus petite et la moins massive, juste plus du vingtième de la masse terrestre (0,055 masse terrestre). Mercure ne possède aucun satellite naturel et ses seules caractéristiques géologiques connues, en dehors des cratères d’impact, sont des dorsa, probablement produites par contraction thermique lors de la solidification interne, plus tôt dans son histoire[19]. L’atmosphère de Mercure, quasiment inexistante, est formée d’atomes arrachés à sa surface par le vent solaire[20], ou momentanément capturé à ce vent. L’origine de son grand noyau de fer et son fin manteau n’a toujours pas été expliquée de manière adéquate. Parmi les scénarios hypothétiques, il est possible que ses couches externes aient été balayées par un impact géant ou qu’elle a été stoppée dans son accrétion par l’énergie solaire[21],[22]. Sa période de révolution est d'environ 88 jours.
Vénus
Vénus (0,7 UA) est proche de la Terre en taille et en masse (0,815 masse terrestre) et, comme elle, possède un épais manteau de silicate entourant un noyau métallique, une atmosphère significative et une activité géologique interne. Cependant, elle est beaucoup plus sèche et la pression de son atmosphère (au sol) est 90 fois celle de la nôtre. Vénus ne possède aucun satellite. Il s’agit de la planète la plus chaude, avec une température de surface supérieure à 450°C, maintenue essentiellement par l’effet de serre causé par son atmosphère très riche en gaz carbonique[23]. Aucune activité géologique récente n’a été détectée sur Vénus ; son absence de champ magnétique ne permettant pas d’empêcher l'appauvrissement de son atmosphère, cela suggère cependant qu’elle est réalimentée régulièrement par des éruptions volcaniques[24]. Sa période de révolution est d'environ 225 jours.
Terre
La Terre (1 UA) est la plus grande, la plus massive et la plus dense des planètes internes, la seule dont on connaisse une activité géologique récente et qui abrite la vie. Son hydrosphère liquide est unique parmi les planètes telluriques et elle est la seule planète où une activité tectonique a été observée. L’atmosphère terrestre est radicalement différente de celle des autres planètes, ayant été altérée par la présence de formes de vie pour contenir 21 % d’oxygène[25]. La Terre possède un satellite, la Lune, le seul satellite significativement grand des planètes telluriques du système solaire. Sa période de révolution est d'environ 365 jours.
Mars
Mars (1,5 UA) est deux fois plus petite que la Terre et Vénus, et a seulement le dixième de la masse terrestre (0,107 masse terrestre). Elle possède une atmosphère ténue, principalement de dioxyde de carbone. Sa surface, constellée de vastes volcans comme Olympus Mons (le plus massif du système solaire), de vallées, de rifts comme Valles Marineris, montre des signes d’une activité géologique voire hydraulique qui a peut-être persisté jusqu’à récemment[26]. Mars possède deux petits satellites naturels (Déimos et Phobos), probablement des astéroïdes capturés[27]. Sa période de révolution est d'environ 687 jours.

Les quatre planètes externes sont des géantes gazeuses et regroupent à elles quatre 99% de la masse qui orbite autour du Soleil. L'atmosphère de Jupiter et Saturne est principalement constituée d'hydrogène et d'hélium ; celle d'Uranus et de Neptune contient un plus grand pourcentage de glaces. Il a été suggéré qu'elles appartiennent à une catégorie distincte, les « géantes glacées »[33]. Les quatre géantes gazeuses possèdent des systèmes d'anneaux, mais seuls ceux de Saturne peuvent être facilement observés depuis la Terre. En outre, le nombre de leurs satellites naturels est élevé voire très élevé (On en a détecté plus de soixante autour de Jupiter et de Saturne).

Jupiter
Jupiter (5,2 UA), avec 318 masses terrestres, est aussi massive que 2,5 fois toutes les autres planètes. Elle est composée essentiellement d'hydrogène et d'hélium. Sa forte chaleur interne crée un certain nombre de caractéristiques semi-permanentes dans son atmosphère, comme des bandes de nuages ou la Grande tache rouge. Jupiter possède 63 satellites connus ; les quatre plus gros, (appelés aussi satellites galiléens car découverts par l'astronome italien Galilée au XVIIème siècle), Ganymède, Callisto, Io et Europe, présentent des similarités avec les planètes telluriques, comme le volcanisme[34]. Ganymède, le plus gros satellite du système solaire, est plus grand que Mercure.
Sa période de révolution est d'environ 12 ans.

Saturne
Saturne (9,5 UA), connue pour son système d'anneaux, possède des caractéristiques similaires à Jupiter, comme sa composition atmosphérique. Elle est moins massive (95 masses terrestres) et possède 60 satellites connus (ainsi que trois non confirmés) ; deux d'entre eux, Titan et Encelade, présentent des signes d'activité géologique, essentiellement du cryovolcanisme[35]. Titan est plus grand que Mercure, il est le seul satellite du système solaire à avoir une atmosphère substantielle.
Sa période de révolution est d'environ 29 ans.

Uranus
Uranus (19,6 UA), avec 14 masses terrestres, est la moins massive des géantes gazeuses. De façon unique parmi les planètes du système solaire, elle orbite le Soleil sur son côté, l'axe de sa rotation étant incliné d'un peu plus de 90° par rapport à son orbite. Son noyau est nettement plus froid que celui des autres géantes gazeuses et rayonne très peu de chaleur dans l'espace[36]. Uranus possède 27 satellites connus, les plus grands étant Titania, Obéron, Umbriel, Ariel et Miranda.
Sa période de révolution est d'environ 84 ans.

Neptune
Neptune (30 UA), bien que plus petite qu'Uranus, est légèrement plus massive (17 masses terrestres) et par conséquent plus dense. Elle rayonne plus de chaleur interne, mais pas autant que Jupiter ou Saturne[37]. Neptune possède 13 satellites connus. Le plus grand, Triton, est géologiquement actif et présente des geysers d'azote liquide[38]. Triton est le seul grand satellite placé sur une orbite rétrograde.
Sa période de révolution est d'environ 164 ans.
1)De quoi est constitué le système solaire?

2)Quel est l'astre du système solaire qui possède la plus grande masse?

3)Quels sont les deux types d'astres qui tournent autour du soleil?

3)Existe-t-il d'autres astres qui orbitent autour du soleil?

4)Quelle est la forme des trajectoires dessinées par les planètes autour du soleil?

5)Quel est le satellite naturel de la Terre?Quelle est la forme de sa trajectoire?

Voici mes réponsses:

1) d'astres , de matières

car Astre

Corps célestes, incluant les étoiles, les planètes et les comètes. Il s'agit de tout objet céleste naturel visible.

2) le Soleil

3) les planètes telluriques ( relatives à la Terre ) et les planètes géantes ou gazeuses

les comètes , les étoiles attention les satellites sont en orbite en fonction d'une planète

4) trajectoire elliptique

5) la Lune idem comme trajectoire



Le système solaire


I Instructions officielles
Compétences:

Exploiter des documents, utiliser des notions mathématiques (maquette, échelle, proportionnalité)
Connaissances:

6 - Le ciel et la Terre……..- le système solaire et l'Univers
Avant de réaliser une séquence sur le thème du système solaire il serait bon d'avoir étudié "le ciel étoilé".
II Activités
Recueil de représentations

Connais-tu d’autres objets célestes que le soleil, la lune et les étoiles?
Si oui, nomme-les et fais un dessin où ils apparaissent.
Exploitation de document

Après présentation par les élèves de leurs représentations, classements des objets célestes proposés, on restreindra l'étude aux planètes en préciosant ce qu'elles représentent.
On peut donner ensuite à chaque groupe d'élèves un texte relatif à une des planètes, texte dont ils doivent donner le résumé en indiquant en particulier le diamètre, la distance au Soleil, la période de révolution...
Maquette

Intérêt de la maquette proposée: L'échelle 1 / 10 000 000 000 est simple. Elle permet aussi de placer dans la cour les planètes juqu'à Mars et de positionner par la pensée ou sur une carte au 1/25 000 du quartier les planètes lointaines (Jupiter à Pluton) et de comprendre léloignement des étoiles (la plus proche, Proxima du Centaure se trouve à 4000 km).
La maquette où un enfant représente Vénus, un autre Mars et les autres restent sur la "Terre" permet d'expliquer pourquoi Vénus est appelée « étoile du berger » et n'est visible que le soir ou le matin, d'expliquer ce que représente l'opposition de Mars (lorsque cette planète est au plus près de la Terre), la rétrogradation de Mars avec des collégiens.
Planétaire

Placer sur le planétaire héliocentrique donné en fichier joint les planètes visibles à l'oeil nu (Mercure, Vénus, Mars, Jupiter, Saturne et bien sûr aussi la Terre).

Se servir pour celà des éphémérides données pour le 1er de chaque mois. Voir si les planètes sont visibles depuis la Terre, le matin, le soir, vers minuit ou invisibles.

Si on conservait l'échelle prise pour les planètes les plus proches du Soleil, la planète Saturne serait en dehors dun format A4 utilisé: sa trajectoire est donc tracée en pointillés car elle n'est pas à la bonne échelle.
Observation en soirée

On peut préparer la soirée en visualisant les planètes visibles le soir à l'aide du logiciel Solarium (pour l'enseignant) ou du logiciel Ciel vu (avec les élèves). Voir les liens ci-dessous.
Planètes visibles à l’œil nu: Mercure, Vénus, Mars, Jupiter, Saturne.
Evaluation

Une évaluation peut être donnée en simplifiant le document joint sur les caractéristiques des planètes du système solaire.
Placer le soleil, les planètes sur la figure 1 et 2.
Quelle est la trajectoire des planètes? Compte-les.
Nomme-les. Il existe de nombreuses phrases mnémotechnique par exemple: Mercredi Viendras-Tu Manger Avec Jean Sur Une Nappe (Mercure, Vénus, Terre, Astéroïdes, Jupiter, Saturne, Uranus, Neptune).
Pour l'enseignant: définition d'une planète

Selon la définition de l'Union Astronomique Internationale (UAI), adoptée en août 2006, « une planète est un corps céleste

* qui est en orbite autour du Soleil,
* qui possède une masse suffisante pour que sa gravité l'emporte sur les forces de cohésion du corps solide et le maintienne en équilibre hydrostatique (forme sphérique)
* qui a éliminé tout corps se déplaçant sur une orbite proche ».

Ainsi Pluton a été classée "planète naine" en 2006 car elle n'a pas fait "place nette" dans son voisinage orbital" (présence de Charon)

III Résumé: Étoiles et Planètes
Différences

* Déplacement des planètes / constellations au fil des jours alors que les étoiles ne se déplacent que très lentement les unes par rapport aux autres lorsqu'on les regarde depuis la Terre. Depuis les quelques millénaires que l'homme étudie le ciel, l'apparence des constellations est ainsi resté la même.
* Les planètes sont relativement proches du Soleil: distance Terre-Soleil = 8 minutes lumière……Soleil-Neptune = 6 heures lumière alors que Soleil - Proxima du Centaure = 4 années lumière
* Les étoiles émettent leur propre lumière car elles sont très chaudes (fusion nucléaire) alors que les planètes renvoient la lumière du soleil

Points communs

* À l’œil nu: points lumineux (au télescope: petit cercle pour les planètes)
* Mouvement diurne de rotation / étoile polaire

Résumé

* Les planètes paraissent semblables aux étoiles lorsqu’on regarde le ciel nocturne.
* Mais au fil des semaines on les voit se déplacer plus ou moins rapidement par rapport aux constellations (planète = “étoile vagabonde”), ce qui les rendaient autrefois mystérieuses.
* On sait maintenant que ce sont des astres qui tournent autour du soleil et renvoient sa lumière alors que les étoiles qui sont très chaudes et très loin émettent leur propre lumière.

J'aipère que cela va te servire bonne chance

ZROM

Amandinez
Amandinez
Posté le 12 févr. 2010
Merci mais j'ai déja tout trouver, pas sur wikipédia ni sur internet mais sur un livre!!!!!!!!!!!!!!! MERCI d'avoir proposer cette solution !! En fait les reponses sont très simples mais c'est pour les formuler que c'est plus dur mais j'ai reussi !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! MERCI QUAND MEME !!!!!!!!!!!!!!
Amandinez
Amandinez
Posté le 12 févr. 2010
MERCI MAIS J'AI TOUT TROUVER JE L'AI MARQUE AU DESSUS MAIS MERCI de ton aide precieuse comme ça je peux comparer mes resultats a ton truc !!!!!!!! MERCI !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Il faut être inscrit pour aider

Crée un compte gratuit pour aider

Je m'inscrisOU

J'ai déjà un compte

Je me connecte