economie et management

Publié le 4 oct. 2014 il y a 4A par help22 - Fin › 7 oct. 2014 dans 4A
1

Sujet du devoir

Depuis quarante ans que je suis dans l'informatique, c'est la première fois que je vois les
infrastructures, les applications et les attentes des utilisateurs changer toutes en même temps »,note Joseph Tucci, le PDG d'EMC, le leader mondial du stockage de données informatiques.
Expliquez le sens des propos tenus par le PDG d'EMC “ Depuis quarante ans …..... en même temps »
La formule convient aux évolutions actuelles dans les entreprises. Ces dernières doivent à la fois répondre au désir des salariés d'utiliser des terminaux plus simples et plus légers que les PC, faire face à la croissance exponentielle des données numériques (leur volume aura été multiplié par 30 dans dix ans) et enfin s'adapter à la migration irréversible des applications et des données vers Internet. Face à ces défis, EMC a réuni plusieurs milliers de clients et partenaires à Las Vegas, il y a deux semaines, pour leur présenter les nouveaux outils, matériels et logiciels, concoctés pour mieux gérer la diversité et la croissance des données, dans un environnement virtualisé.
Un acteur unique
EMC possède, dans ce domaine, une certaine légitimité. En 2003, la société a entamé une importante phase de diversification en acquérant 80 % du californien VMware, pionnier de l'informatique virtuelle et du « cloud computing », pour 625 millions de dollars. Aujourd'hui, cette
société pèse environ 80 % de la valorisation boursière d'EMC (56 milliards de dollars). Les solutions de virtualisation proposées par VMware sont en effet devenues des standards en entreprise. Après cette opération, EMC a continué de pousser les feux dans le « cloud computing » en acquérant plus de 50 sociétés pour 14 milliards de dollars. Une diversification vers le service et les logiciels qui permet à l'entreprise de réaliser deux tiers de ses revenus dans ce domaine, contre seulement un tiers dans le stockage matériel, son métier d'origine.
Aux entreprises qui hésitent à migrer totalement vers le « cloud computing », le plus
souvent pour des raisons stratégiques et non techniques, EMC propose une approche
mixte, composée d'une partie dite « privée » pour les applications les plus sensibles - les
données sont isolées et gérées par les clients eux mêmes -et d'une autre, « publique »,
qui fait l'objet d'une gestion mutualisée et donc moins coûteuse.
Pour séduire, le groupe américain s'appuie sur des partenaires de référence, comme
Cisco dans les réseaux, et sur des spécialistes du service et du conseil. Ce qui permet de proposer des offres multi services qui peuvent cependant paraître complexes à certaines grandes entreprises, qui préféreraient avoir un interlocuteur unique pour effectuer des migrations aussi stratégiques. C'est justement cette carte de l'acteur unique que jouent IBM et Hewlett-Packard dans la nouvelle compétition pour le « cloud computing ».
Précisez quelles raisons ont poussé EMC à diversifier son offre;sur quelles
alliances fonde-t-elle le succès de cette démarche ?

Où j'en suis dans mon devoir

je dis que les propos est :il ya un changement grace à b to c et il ya une competition




1 commentaire pour ce devoir


1950
1950
Posté le 4 oct. 2014

Il s'agit de faire une analyse de ce texte en s'attachant à sa structure et en dégageant l'idée maitresse en faveur du cloud computing, présenté comme le vrai changement de ces dernières années. Mais la migration vers ce système peut poser des problèmes et différents acteurs proposent des solutions.


Ils ont besoin d'aide !

Il faut être inscrit pour aider

Crée un compte gratuit pour aider

Je m'inscrisOU

J'ai déjà un compte

Je me connecte