texte sur l'enseignement

Publié le 2 nov. 2017 il y a 6 mois par popeanut - Fin › 25 nov. 2017 dans 5 mois
1

Sujet du devoir


Bonjour, je dois trouver les différentes parties d'un texte de Vygotski, ainsi qu'un petit résumé de ces différentes parties, puis enfin une thése sur le texte que l'on peut reformuler en problématique. Merci
texte:
"Par manque de place, nous nous permettrons de mentionner sans les résumer de nombreuses recherches qui nous apprennent que le développement des fonctions psychiques spécifiquement humaines de l’enfant, formées au cours du développement de l’humanité, est un processus tout à fait particulier. Nous avons formulé ailleurs la loi fondamentale du développement de ces fonctions : chaque fonction psychique supérieure apparaît deux fois au cours du développement de l’enfant : d’abord comme activité collective, sociale et donc comme fonction inter psychique, puis la deuxième fois comme activité individuelle, comme propriété intérieure de la pensée de l’enfant, comme fonction intrapsychique. Le développement du langage sert de paradigme pour ce type de problème. Le langage apparaît tout d’abord comme moyen de communication de l’enfant avec ceux qui l’entourent. C’est seulement dans un deuxième temps, en se transformant en langage intérieur qu’il devient un mode de pensée fondamental de l’enfant lui-même, une de ses fonctions psychiques. Ces quelques exemples permettent d’illustrer toute la ligne générale du développement des fonctions psychiques supérieures durant la période infantile. Nous appliquons aussi cette règle au processus d’apprentissage et nous n’hésitons pas à affirmer que le trait fondamental de l’apprentissage consiste en la formation d’une zone proximale de développement. L’apprentissage donne donc naissance, réveille et anime chez l’enfant toute une série de processus de développement internes qui, à un moment donné, ne lui sont accessibles que dans le cadre de la communication avec l’adulte et de la collaboration avec les camarades, mais qui, une fois intériorisés, deviendront une conquête propre de l’enfant. Considéré de ce point de vue, l’apprentissage ne coïncide pas avec le développement, mais active le développement mental de l’enfant, en réveillant les processus évolutifs qui ne pourraient être actualisés sans lui. Il devient ainsi un moment constitutif essentiel du développement des caractéristiques humaines, non naturelles, acquises au cours du développement historique.L’importance de l’enseignement en tant que facteur essentiel pour déterminer la zone proximale du développement peut être plus clairement mise en évidence en confrontant l’apprentissage de l’adulte avec celui de l’enfant. Ce n’est que récemment qu’on a commencé à prêter attention à la différence fondamentale qui existe entre ces deux types d’apprentissage. Comme on le sait, les adultes ont aussi à leur disposition de grandes capacités d’apprentissage. L’idée de James selon laquelle après 25 ans il est impossible d’assimiler de nouvelles idées a été complètement contredite par les recherches expérimentales modernes. Pourtant, aujourd’hui encore, on n’a pas suffisamment mis en évidence ce qui distingue l’apprentissage des adultes de celui des enfants. Pour nous, la différence réside dans le rapport différent aux processus de développement. Apprendre à taper à la machine implique effectivement l’assimilation de certaines habitudes qui en tant que telles ne produisent aucun changement dans la configuration mentale humaine, étant donné qu’elles se servent de cycles de développement déjà accomplis et achevés. Et c’est précisément pour cette raison qu’un tel apprentissage n’a qu’une importance insignifiante pour le développement général. Mais pour ce qui concerne l’apprentissage de l’écriture, nous devons tenir un discours différent. Des recherches menées à ce propos et dont nous parlerons ailleurs ont démontré que ce processus ouvre une série de nouveaux cycles de développement d’une grande complexité, qu’il apporte des modifications tellement fondamentales dans le cadre du développement mental général de l’enfant qu’on peut le comparer avec l’effet de l’apprentissage du langage lors du passage de la prime enfance à l’enfance"

 




4 commentaires pour ce devoir


Il faut être inscrit pour accéder aux réponsesInscription gratuiteOUJ'ai déjà un compte
Gamy
Gamy
Posté le 2 nov. 2017

Par manque de place, nous nous permettrons de mentionner sans les résumer de nombreuses recherches qui nous apprennent que le développement des fonctions psychiques spécifiquement humaines de l’enfant, formées au cours du développement de l’humanité, est un processus tout à fait particulier. Nous avons formulé ailleurs la loi fondamentale du développement de ces fonctions : chaque fonction psychique supérieure apparaît deux fois au cours du développement de l’enfant : d’abord comme activité collective, sociale et donc comme fonction inter psychique, puis la deuxième fois comme activité individuelle, comme propriété intérieure de la pensée de l’enfant, comme fonction intrapsychique.

 

Le développement du langage sert de paradigme pour ce type de problème. Le langage apparaît tout d’abord comme moyen de communication de l’enfant avec ceux qui l’entourent. C’est seulement dans un deuxième temps, en se transformant en langage intérieur qu’il devient un mode de pensée fondamental de l’enfant lui-même, une de ses fonctions psychiques. Ces quelques exemples permettent d’illustrer toute la ligne générale du développement des fonctions psychiques supérieures durant la période infantile. Nous appliquons aussi cette règle au processus d’apprentissage et nous n’hésitons pas à affirmer que le trait fondamental de l’apprentissage consiste en la formation d’une zone proximale de développement. L’apprentissage donne donc naissance, réveille et anime chez l’enfant toute une série de processus de développement internes qui, à un moment donné, ne lui sont accessibles que dans le cadre de la communication avec l’adulte et de la collaboration avec les camarades, mais qui, une fois intériorisés, deviendront une conquête propre de l’enfant. Considéré de ce point de vue, l’apprentissage ne coïncide pas avec le développement, mais active le développement mental de l’enfant, en réveillant les processus évolutifs qui ne pourraient être actualisés sans lui. Il devient ainsi un moment constitutif essentiel du développement des caractéristiques humaines, non naturelles, acquises au cours du développement historique.L’importance de l’enseignement en tant que facteur essentiel pour déterminer la zone proximale du développement peut être plus clairement mise en évidence en confrontant l’apprentissage de l’adulte avec celui de l’enfant. Ce n’est que récemment qu’on a commencé à prêter attention à la différence fondamentale qui existe entre ces deux types d’apprentissage.

 

 

Comme on le sait, les adultes ont aussi à leur disposition de grandes capacités d’apprentissage.L’idée de James selon laquelle après 25 ans il est impossible d’assimiler de nouvelles idées a été complètement contredite par les recherches expérimentales modernes. Pourtant, aujourd’hui encore, on n’a pas suffisamment mis en évidence ce qui distingue l’apprentissage des adultes de celui des enfants. Pour nous, la différence réside dans le rapport différent aux processus de développement. Apprendre à taper à la machine implique effectivement l’assimilation de certaines habitudes qui en tant que telles ne produisent aucun changement dans la configuration mentale humaine, étant donné qu’elles se servent de cycles de développement déjà accomplis et achevés. Et c’est précisément pour cette raison qu’un tel apprentissage n’a qu’une importance insignifiante pour le développement général. Mais pour ce qui concerne l’apprentissage de l’écriture, nous devons tenir un discours différent. Des recherches menées à ce propos et dont nous parlerons ailleurs ont démontré que ce processus ouvre une série de nouveaux cycles de développement d’une grande complexité, qu’il apporte des modifications tellement fondamentales dans le cadre du développement mental général de l’enfant qu’on peut le comparer avec l’effet de l’apprentissage du langage lors du passage de la prime enfance à l’enfance"

 

popeanut
popeanut
Posté le 2 nov. 2017
c'est plus ou moins les parties que jpensais, auriez-vous une idées en ce qui concerne la thése du texte ainsi que les grandes idées des parties ?
Gamy
Gamy
Posté le 2 nov. 2017

1)rôle de la fonction psychique

2) Le langage, indispensable pour évoluer vers la pensée

3)l'écriture , un apprentissage fondamental pour l'enfant, un moyen pour l'adulte d'évoluer

shadow59
shadow59
Posté le 25 nov. 2017

poussé...


Ils ont besoin d'aide !

Il faut être inscrit pour aider

Crée un compte gratuit pour aider

Je m'inscrisOU

J'ai déjà un compte

Je me connecte