Cas d'entreprise Dassault Systèmes

Publié le 29 oct. 2011 il y a 8A par Anonyme - Fin › 2 nov. 2011 dans 8A
1.00 / 20
5

Sujet du devoir

1) Caractérisez la structure actuelle de Dassault système. Pourquoi cette entreprise a t-elle adopté une telle structure ?

2) Quels sont les problèmes que peut poser cette structures?

3) Expliquer la décision de la direction de Dassault Système de faire évoluer la structure de l'entreprise.

DOc 1:

Filiale du groupe Dassault, « DS » entretient jalousement son indépendance vis-à-vis de sa maison mère. Une indépendance que l'entreprise cultive aussi auprès de ses différentes entités, dont l'autonomie et le fonctionnement en équipes projets sont d'ailleurs le premier gage d'efficacité et de réactivité.


Nous sommes en 2031, dans une mégapole hérissée de gratte-ciel. Une élégante Eurasienne d'une quarantaine d'années se présente à l'écran comme la directrice générale de Dassault Systèmes. C'est ainsi que démarre le film d'entreprise projeté en janvier 2006 aux salariés venus célébrer les vingt-cinq ans d'existence de l'éditeur de logiciels. Tout un symbole : plutôt que de retracer la saga qui a permis à cette start-up fondée en 1981 de devenir une multinationale de 5.600 personnes (en quasi-totalité des cadres), Dassault Systèmes préfère se projeter dans le futur... Un futur qui a toujours été synonyme d'innovation pour cette entreprise : ses logiciels ne servent-ils pas à concevoir les produits de demain et à gérer leur cycle de vie _ le PLM ou « product life management » dans le jargon maison ? Depuis la conception jusqu'à la fabrication, en passant par la maintenance, les logiciels DS s'affichent sur les écrans, dans toutes les industries et sur tous les continents. Qu'il s'agisse de fabriquer en Europe, en Asie ou en Amérique des avions, automobiles, fusées, jeux informatiques ou téléphones mobiles, DS répond présent. Trois des cinq logiciels vendus par la firme (dont le fameux Catia, très utilisé dans l'industrie aéronautique et automobile pour concevoir de nouveaux modèles) sont numéro un mondial dans leur catégorie. Avec un chiffre d'affaires en progression de 18 % _ 943,6 millions d'euros _ et un résultat net de 157,6 millions d'euros (+ 19 %), la firme française confirme en 2005 son leadership.


Vision de long terme
Cette réussite, répétée année après année, doit beaucoup aux caractéristiques du management. « Dans un monde high-tech vibrionnant, DS se singularise par une grande stabilité managériale et actionnariale qui inscrit sa vision dans le long terme. Cela contribue à la motivation des équipes », rappelle Muriel Pénicaud, directeur général adjoint en charge de l'organisation et des ressources humaines. De fait, Charles Edelstenne, le fondateur, est encore président du conseil d'administration et le directeur général, Bernard Charlès, y a effectué quasiment toute sa carrière. Fort de cette légitimité et de son succès précoce, DS a toujours manifesté une grande indépendance vis-à-vis de son actionnaire principal, le groupe industriel Marcel Dassault. Et les cadres y tiennent, assure un consultant qui connaît bien l'entreprise : « Quand vous citez en interne le nom de l'entreprise en oubliant de mettre Systèmes à la fin, on vous reprend. »


Cette revendication d'indépendance, DS l'accepte aussi de ses vassaux. Car, à force de rachats, l'éditeur de logiciels est devenu lui-même un groupe avec des filiales dispersées sur tous les continents. « Nous avons réalisé une vingtaine d'acquisitions en une dizaine d'années. L'enjeu de l'intégration est un défi permanent », confie Odile Forestier, directeur de la communication interne et du développement durable. A chaque fois, DS se garde de trop toucher à la culture des pépites technologiques qu'il acquiert. L'intégration s'effectue en douceur, par le développement de synergies et de marques communes. « DS évite de tout centraliser, car il tient à fidéliser les talents qui font le succès des sociétés rachetées », remarque César Zeitoni, gérant chez IT Asset Management. Résultat : si le siège social de Dassault Systèmes est à Suresnes, les directions des grandes marques du groupe demeurent dispersées : la France accueille les équipes dédiées au logiciel Catia. SolidWorks, acquis en 1997, demeure aux Etats-Unis où il se consacre à la conception assistée par ordinateur en 3D. Et les équipes de Smarteam, qui offrent aux entreprises des systèmes de gestion de leurs données techniques, travaillent à Tel-Aviv.


Laisser les idées s'épanouir
Cette organisation assez lâche témoigne aussi d'une méfiance envers les structures lourdes. Tous les ans, DS revoit son organisation afin de l'adapter à ses priorités stratégiques. Ainsi, le nouveau département « 3D for All » vise-t-il à piloter la diversification vers l'ensemble des applications en 3D, comme le secteur porteur des jeux informatiques. « Nous pesons 5 milliards de capitalisation boursière, mais nous voulons conserver l'agilité d'une start-up », se plaît à dire Muriel Pénicaud.


La décentralisation procède enfin de la conviction qu'il faut laisser les idées s'épanouir. Car la grande affaire de DS c'est la recherche-développement, à laquelle l'entreprise consacre 28 % de son chiffre d'affaires et qui emploie près de la moitié de ses 5.600 salariés. Tout est mis au service de l'innovation, à laquelle DS voue un véritable culte. Il est vrai que peu d'entreprises offrent à leurs collaborateurs de tels moyens pour travailler sur des sujets aussi complexes, à la pointe de la technologie informatique. « Dans les métiers de l'informatique, DS occupe la même place qu'une écurie de Formule 1 dans le secteur automobile. C'est évidemment un atout pour recruter », remarque Jacques Froissant, fondateur du cabinet de conseil RH Altaïde. C'est aussi parce que l'innovation est constamment valorisée en interne que s'entretient l'enthousiasme des recrues, dont 90 % sont issues de filières scientifiques. Chaque année, DS organise un concours ouvert à tous les collaborateurs, dans tous les métiers. Baptisés « DS Innovation Forwards », les trophées 2005 ont été récemment décernés à une dizaine d'équipes, essentiellement en R&D. « Nous récompensons des équipes pluridisciplinaires et internationales, c'est de la diversité qu'émerge l'innovation. Cette distinction symbolique donne lieu à une reconnaissance lors de notre convention mondiale. Mais il n'y a pas d'argent à la clef », insiste Odile Forestier. Un effort également reconnu au-delà de l'enceinte de l'entreprise, puisque DS a reçu début 2006 le trophée de l'innovation décerné par le cabinet indépendant AMR Research.



Doc 2:

Une entreprise où les jeunes diplômés se battent pour rentrer, où les ingénieurs sont de vrais passionnés, et dont le turn over est de 4 % seulement en France, dans un secteur où la mobilité est très élevée. Voilà de quoi faire rêver bien d'un DRH. Chez Dassault Systèmes, leader sur les logiciels de conception informatique en 3 D, la vie des salariés n'a pourtant rien d'un long fleuve tranquille. La réorganisation de l'entreprise est presque permanente, le périmètre du groupe change sans arrêt au gré des nombreuses acquisitions, et les délais de réalisation des projets sont plus que serrés. Malgré tout cela, l'entreprise est reconnue pour être un employeur très coté.
Malgré ses 6.800 salariés (les effectifs ont été multipliés par six en douze ans), l'entreprise a effectivement réussi à garder une agilité étonnante et une forte capacité à s'adapter, « en grande partie grâce à l'autonomie que nous laissons à chaque équipe », analyse la DRH. Pour assurer cohésion et visibilité à chaque réorganisation annuelle, l'organigramme et les attributions de tous les salariés sont mis à jour sur l'Intranet du groupe en moins de huit jours


Pouvez-vous m'aider svp sur ces questions ainsi que me dire si j'ai juste.
Merci d'avance

Où j'en suis dans mon devoir

Q1: C'est une structure divisionnel En effet, Dassault systeme innove de plus en plus de plus le groupe DS a de nombreuses filiales dispersé dans le monde

Q2:Je ne sais pas

Q3: Dassault Systèmes fait evoluer régulièrement la structure de son entreprise car elle embauche régulièrement du personnel, de plus la structure change grace aux nouvelles acquisitions



0 commentaire pour ce devoir



Ils ont besoin d'aide !

Il faut être inscrit pour aider

Crée un compte gratuit pour aider

Je m'inscrisOU

J'ai déjà un compte

Je me connecte