Dissertation sur l'argumention

Publié le 5 janv. 2010 il y a 10A par Anonyme - Fin › 5 févr. 2010 dans 10A
5

Sujet du devoir

L'apologue, petit récit à visée morale, est une forme d'argumentation indirecte* dont le but est de faire passer un message. Quel est, selon vous, l'intérêt d'argumenter à l'aide de récits imagés plutôt que de manière directe ?
Pour répondre à cette question, vous prendrez appui sur les textes du corpus ("Le vieux chat et la jeune souris" de La Fontaine, "Le loup et l'agneau" de La Fontaine , la présentation des fables et la dédicaces des fables à monseigneur le dauphin de La Fontaine et l'image "Les fables de La Fontaine et Hitler" de J.-Y. Mass ) et sur les textes à visée argumentative que vous avez lus ou étudiés ("La Ferme des Animaux" de G. Orwell).

Où j'en suis dans mon devoir

J'ai trouvé le plan suivant:

I/Il est bien de présenter ses arguments directements...
1)Il est mieux d'être direct cela permet d'être sur que le message est compris dans le sens qu'on a voulu lui donner.

2)



3)

II/...mais il est mieux d'illustrer son point de vue à travers une histoire

1)Permet d'éviter la censure, l'auteur ne vise pas les personnes, il utilise des personnifications.
2)A travers une histoire --> Les gens sont plus touchés car on raconte des faits sur une personne.

3)

Ce n'est pas le fruit de mon travail personnel, j'ai fait une recherche sur internet et j'ai trouvé ce plan donc on peut parfaitement le changer.
Je sèche complètement sur ce sujet alors un peu d'aide me ferait pas de mal.

Merci



2 commentaires pour ce devoir


Anonyme
Posté le 5 janv. 2010
Je trouve que ton plan ne correspond pas à la question demandée ..

Je peux déjà te dire que les récits imagés permettent de plaire au lecteur, le message passe mieu. Donc celà permet d'instruir et de plaire en même temps.
Anonyme
Posté le 1 févr. 2010
je suis complètement d'accord avec aliciaa,ton plan ne correspond pas à la question. D' abord, il faut se situer dans le contexte de l'époque:on parle de façon indirecte d'abord pour éviter la censure (royale), ne pas se retrouver en prison,se protéger.(quel roi à l'époque du corpus ou quel chef d'état peuvent se sentir menacés par des écrivains qui réléchissent?) Ensuite,l'adulte n'est qu'un enfant qui a grandi:il aime les contes, les histoires-courtes-c'est rassurant que ce soit à quelqu'un de fictif qu'il arrive des malheurs des mésaventures-même si c'est à nous que ça s'adresse.Enfin, on est content se soutenir ceux qui nous ressemblent.On est hostile aux tout puissants (dictateurs,patrons, empereurs, que sais-je?)en oubliant bien souvent qu'on se comporterait comme eux à leur place.L'apologue se situe souvent sur le plan politique: qu'est ce que ça veut dire être au pouvoir?L'homme cotoie les animaux tous les jours, il connait leur comportement,sait en rire quand ils sont excessifs.Mais il supporte mal que ces animaux lui ressemblent dans leur comportement- et c'est pourquoi l'apologue souvent ne révèle sa comparaison -sa coincidence?- avec une/des scènes humaines qu'en fin de récit.Il s'agit d'inciter progressivement le lecteur à comprendre ce qu'il lui arriverait s'il agissait comme les personnages de l'apologue.Il se met rapidement en imagination dans le rôle de tel ou tel personnage.De fait l'écriture de la visée morale se révèle être courte(une phrase en général chez La Fontaine)-quant à la ferme des animaux je ne suis même pas sure qu'il y en ait une d'écrite!Elle n'a pas besoin d'être longue:le récit apologique lui-meme est porteur de la morale atteignant son point culminant à la fin de l'apologue!

Il faut être inscrit pour aider

Crée un compte gratuit pour aider

Je m'inscrisOU

J'ai déjà un compte

Je me connecte