Dm management merci

Publié le 3 nov. 2019 il y a 6 mois par L’amiante.D - Fin › 6 nov. 2019 dans 6 mois
1

Sujet du devoir

Voici Pierre Dupond, artisan ébéniste de son état.  Il vient de se mettre à son compte, en créant une entreprise qu’il a baptiser "Jolibois" qui fabrique et vend des copies de meubles anciens.  Même s'il se fait aidé par un salarié il travaille dur à la fabrication : comme dans la plupart des entreprises artisanales, il n'y a pas vraiment séparation entre apporteur de capitaux et apporteur de travail. En outre le matériel dont Pierre Dupond dispose est relativement modeste : le savoir-faire de l'artisan est essentiel dans la production.  L’épouse de Pierre se charge de tenir les comptes, de taper le courrier et de prendre les commande.  L'entreprise individuelle fonctionne grâce à la mobilisation de la force de travail de toute la famille.  Cette dernière vit d’ailleurs des revenus dégagée par l’entreprise il y a une confusion des budgets parce que l’entreprise : c’est la famille et réciproquement.

 

Ce que fabriquent Pierre Dupont et son salarié est de bonne qualité, les commandes affluent : l’entreprise doit grandir. Notre artisan doit tout à la fois embaucher, acheter de nouvelles machines à bois, penser à l’organisation de son atelier, exposer ses meubles...

 

Voilà de très nombreuses tâches qui nécessite à la fois du temps et de l’argent. Il faut donc faire appel à des apporteurs de capitaux pour prendre des parts dans la société qu’il crée. Car c’est de cela dont il s’agit. M. Dupont passe de l’entreprise individuelle et familiale à l’entreprise sociétaire : il a décidé de transformer Jolibois en une société à responsabilité limitée SARL. Lui-même apporte 60 % du capital sous forme de machine, produits bâtiments. Quatre autres associés fournissent le complément en argent. Quant à M. Dupont, il a été nommé gérant de la SARL : le voilà juridiquement patron, sans pour autant être intégralement propriétaire ; la formule de la société a du bon !

 

Le succès ne se dément pas. Il faut encore grandir : passer de la taille atisanale à la taille industrielle. Déménager, acheter du matériel plus performant, des engins de levage… Bref, une fois encore, il faut embaucher et accumuler du capital. Même entièrement réinvesti, les bénéfices de Jolibois ne suffiront pas. Aussi la SARL va se transformer en société anonyme (SA) : ce qui permet de multiplier les associés, qui vont souffrir chacun un nombre limité d’action. Peu importe qui ils sont, l’essentiel est qu’ils apporte de l’argent : d’où le terme société anonyme. Quant à M. Dupont, c’est par social, éventuellement accrue de quelques économies, sont convertis en 40 % du capital de la nouvelle société. Certes, il n’est plus majoritaire, mais qu’importe ? Il est l’ animateur inconstesté, détient le plus gros paquet d’action ; le plus important des autres actionnaires ne possède plus que 10 % du capital. Comment lui, Pierre Dupont, ne serait-il pas PDG (président directeur général) de l’entreprise qu’il a créé ?

 

 

 

    QUESTION

 

 

1.  Comment le statut du dirigeant a-t-il évolué parallèlement ? Montrer qu’il a été progressivement amené à partager son pouvoir avec d’autres acteurs. 

 

2.  Quelle est la différence entre les associés et les actionnaires ? Quelles sont leurs motivations respectives ? 

 

3.  Pourquoi Pierre Dupont reste-t-il PDG de l’entreprise ? Cette situation peut-elle évoluer ? 

Où j'en suis dans mon devoir

 Merci beaucoup pour votre aide c’est un devoir maison que je dois rendre demain merci beaucoup si vous m’aider !!




0 commentaire pour ce devoir



Il faut être inscrit pour aider

Crée un compte gratuit pour aider

Je m'inscrisOU

J'ai déjà un compte

Je me connecte