Sujet dissertation être libre est-ce ne rencontrer aucun obstacle ?

Publié le 6 janv. 2010 il y a 9A par ninani - Fin › 8 févr. 2010 dans 9A
12.00 / 20
5

Sujet du devoir

Bonjour j'ai un sujet de dissertation a faire qui est : être libre est-ce ne rencontrer aucun obstacle ?

Où j'en suis dans mon devoir

Après avoir réflechi pendant plusieurs semaines, j'ai commencé a rédiger mon introduction et j'aimerais que vous me dites si elle est convenables et me dire mes erreurs merci
voici l'intro :

Selon l'opinion commune, être libre, c'est faire ce qui nous plait. La liberté est donc définie de la manière la plus intuitive comme le pouvoir de faire tout ce qui nous plaît. Cette notion de liberté est donc défini comme absence totale de contrainte. A première vue un homme libre est un homme qui ne rencontre aucun obstacle. Pourtant la vie est un chemin semé d'embuches et d'obstacles de différentes formes … ce qui remet alors en cause cette notion de liberté. Il est donc essentiel de e demander si être libre, est-ce ne rencontrer aucun obstacle ? Pour y répondre il faut d'abord définir les mots clés autour desquels devraient s'articuler notre problèmatique à savoir liberté et aucun obstacle. La liberté est une notion difficile a définir, car elle est différente d'un individu à un autre, chacun ayant sa propre définition de liberté. La liberté constitue pour chacun d'entre nous une expérience, ou une représentation familière et indiscutable. Ëtre libre, c'est avant tout autre chose ne pas être empéché de faire ce que l'on veut ou dire sans crainte ce que l'on pense... On peut donc dire dans un premier temps qu'être libre s'oppose à être esclave ou prisonnier au sens propre comme au sens figuré. La liberté est donc absences de contraintes en effet être libre , est-ce ne pas pouvoir faire tout ce qu'on veut ? Dans ce cas , ce qui fait obstacle à ma volonté fait obstacle à ma liberté : liberté suppose donc bien absences d'obstacles. Cela dit, une telle liberté, qu'on pourrait dire absolue, est non seulement impossible mais également dangereuse et puérile. Être libre semble être une donnée à la naissance et non pas d'une conquête progressive. C'est pourquoi la liberté est indéfinissable, mais pour la philosophie classique la liberté signifie l'indépendance intérieure et la capacité morale de se déterminer en suivant les conseils de la raison et de l'intelligence non dévogée par la passion. Pour ce qui est de l'expression « aucun obstacle », Tout d'abord on peut dire que le terme d'obstacle n'est pas un concept philosophique. Il renvoie plutôt à une limitation qui peut prendre de multiples formes comme le suggère le terme « aucun » c'est a dire qu'il faut envisager tous les obstacles possible. Un obstacle peut en effet être d'ordre matériel, physique, psychologique, moral, juridique, politique...
Dans ce cas une telle liberté est-ce possible ? L'homme n'est-il pas libre de naissance comparé a l'animal ? La liberté absolue est-elle possible ? Les obstacles ne sont-il pas au contraire un accès a la liberté ?



2 commentaires pour ce devoir


Compostelle
Compostelle
Posté le 6 janv. 2010
je me permets de la recopier pour d'éventuelles fautes ou tournures.

Selon l'opinion commune, être libre, c'est faire ce qui nous plaît. La liberté est donc définie de la manière la plus intuitive comme le pouvoir de faire tout ce qui nous plaît. Cette notion de liberté est donc définie comme l'absence totale de contrainte. A première vue, un homme libre est un homme qui ne rencontre aucun obstacle. Pourtant la vie est un chemin semé d'embuches et d'obstacles de différentes formes (je remplacerais les mots "différentes formes" par le mot "multiples") … ce qui remet alors en cause cette notion de liberté. Il est donc essentiel de se demander si être libre, est-ce ne rencontrer aucun obstacle ? Pour y répondre il faut d'abord définir les mots-clés autour desquels devraient s'articuler notre problèmatique à savoir "liberté" et "aucun obstacle".

La liberté est une notion difficile à définir, car elle est différente d'un individu à un autre, chacun ayant sa propre définition de la liberté. Cette dernière constitue pour chacun d'entre nous une expérience ou une représentation familière et indiscutable. Ëtre libre, c'est avant tout autre chose que de ne pas être empéché de faire ce que l'on veut faire, penser ou dire sans crainte ce que l'autre pense...

On peut donc dire dans un premier temps qu'être libre s'oppose à être esclave ou prisonnier au sens propre comme au sens figuré. La liberté est donc absences de contraintes ; En effet être libre , est-ce ne pas pouvoir faire tout ce qu'on veut ? (je ne comprends pas très bien le sens de la phrase qui précède... vérifies ta négation). Dans ce cas , ce qui fait obstacle à ma volonté fait obstacle à ma liberté : liberté suppose donc bien absences d'obstacles.

Cela dit, une telle liberté, qu'on pourrait dire absolue, est non seulement impossible mais également dangereuse et puérile. Être libre semble être une donnée à la naissance et non pas une conquête progressive. C'est pourquoi la liberté est indéfinissable, mais pour la philosophie classique la liberté signifie l'indépendance intérieure et la capacité morale de se déterminer en suivant les conseils de la raison et de l'intelligence non dévoyée par la passion.

Pour ce qui est de l'expression « aucun obstacle », Tout d'abord on peut dire que le terme d'obstacle n'est pas un concept philosophique. Il renvoie plutôt à une limitation qui peut prendre de multiples formes comme le suggère le terme « aucun » c'est-à-dire qu'il faut envisager tous les obstacles possible. Un obstacle peut en effet être d'ordre matériel, physique, psychologique, moral, juridique, politique...

Dans ce cas une telle liberté est-elle possible ? L'homme n'est-il pas libre de naissance comparé a l'animal ? La liberté absolue est-elle possible ? Les obstacles ne sont-il pas au contraire un accès a la liberté ?



Oui, je trouve que tu as bien construit ton introduction, je me suis permise quelques corrections, une ou deux propositions et une interrogation.

Je te souhaite une excellente année pleine de liberté !

MademwazAiles
MademwazAiles
Posté le 6 févr. 2010
La liberté peut aussi être vue comme une obéissance à des règles que l'on s'est fixé soi-même.

Tu peux aussi réfléchir au sens du mot obstacle: une chose n'est un obstacle que si on a pour but de le franchir (donc si on a un but et que la chose en question gêne pour réaliser ce but). Est-ce que la liberté induit focément que l'on se fixe des buts à atteindre? etc.

Il faut être inscrit pour aider

Crée un compte gratuit pour aider

Je m'inscrisOU

J'ai déjà un compte

Je me connecte