DM de français de comparaison. DE L'AIDE SVP!!

Publié le 10 janv. 2021 il y a 5 jours par jeux697 - Fin › 13 janv. 2021 dans 2 jours
5

Sujet du devoir

 


Bonjour,

Je vous envoie le sujet précis du devoir (comparaison) :

Comparez la mort de la Princesse de Clèves et la mort de la princesse de Montpensier.

Texte 1 : La Princesse de Clèves dernière page, de "Monsieur de Nemours pensa expirer de douleur..." à "...laissa des exemples de vertu inimitables."

Texte 2 : La Princesse de Montpensier:

 

Mlle de Mézière a épousé le prince de Montpensier malgré ses sentiments pour le duc de Guise. Elle finit par céder à l'amour du duc. Le comte de Chabannes, lui aussi amoureux de la princesse, joue le rôle d'intermédiaire entre les deux amants, malgré la douleur que cela lui cause. Le soir où il conduit le duc de Guise chez la princesse, le prince de Montpensier entend du bruit. Le duc de Guise parvient à s'enfuir, si bien que le prince ne trouve que Chabannes avec sa femme. La princesse tombe malade à cause du choc de l'événement. Cependant, après que le mal de Mme de Montpensier fut venu au dernier point, il commença à diminuer. La raison lui revint et, se trouvant un peu soulagée par l'absence du prince son mari, elle donna quelque espérance de sa vie. Sa santé revenait pourtant avec grande peine, par le mauvais état de son esprit ; et son esprit fut travaillé de nouveau, quand elle se souvint qu'elle n'avait eu aucune nouvelle du duc de Guise pendant toute sa maladie. Elle s'enquit de ses femmes si elles n'avaient vu personne, si elles n'avaient point de lettres, et, ne trouvant rien de ce qu'elle eût souhaité, elle se trouva la plus malheureuse du monde d'avoir tout hasardé pour un homme qui l'abandonnait. Ce lui fut encore un nouvel accablement d'apprendre la mort du comte de Chabanes, qu'elle sut bientôt par les soins du prince son mari. L'ingratitude du duc de Guise lui fit sentir plus vivement la perte d'un homme dont elle connaissait si bien la fidélité. Tant de déplaisirs si pressants la remirent bientôt dans un état aussi dangereux que celui dont elle était sortie. Et, comme Mme de Noirmoutier était une personne qui prenait autant de soin de faire éclater ses galanteries que les autres en prennent de les cacher, celles de M. de Guise et d'elle étaient si publiques que, tout éloignée et toute malade qu'était la princesse de Montpensier, elle les apprit de tant de côtés qu'elle n'en put douter. Ce fut le coup mortel pour sa vie. Elle ne put résister à la douleur d'avoir perdu l'estime de son mari, le cœur de son amant et le plus parfait ami qui fut jamais. Elle mourut en peu de jours, dans la fleur de son âge, une des plus belles princesses du monde, et qui aurait été sans doute la plus heureuse, si la vertu et la prudence eussent conduit toutes ses actions. Mme de La Fayette, La Princesse de Montpensier (1662) 

Où j'en suis dans mon devoir

j'ai commencé a faire les comparaisons ressemblances differences mais je ne sais pas comment formuler cela

 

 

MERCI POUR VOTRE AIDE




0 commentaire pour ce devoir



Il faut être inscrit pour aider

Crée un compte gratuit pour aider

Je m'inscrisOU

J'ai déjà un compte

Je me connecte