Discours de francais GAMY besoin de vous

Publié le 12 mars 2017 il y a 4A par jjjjrjrr - Fin › 15 mars 2017 dans 4A
1

Sujet du devoir


Bonjour je viens de faire mon discours et j'ai l'impression que c'est une suite d'informations et que c'est très ennuyant pouvez vous m'aidez ? voici le sujet Alors je doit faire un discours et j'ai besoin d'aide c'est un discours sur le livre que j'ai lu donc moi j'ai choisi chatterton et enfzite dans ce discours de 3 minute je doit défendre l'ouvrage comme but de démontrer qu'il appartient au mouvement artistique du romantisme alors je ne sais pas du tout comment commencer ni comment finir Alors je doit faire ca sur le plan de làncrage réaliste ou historique au seins de l'histoire .Sjr le plan de la sensibilité des personnages et sur le thème de l'amour puis un autre atout si je veux
Pouvez vous m'aidez c'est pour demain svp ...... Je n'arrive pas a faire la suite
Bonjour je me tiens devant vous en tant que libraire de cette bibliothèque et je voudrais vous parler d'un roman qui m'a fascinée.Ce lieu est rempli d'oeuvres chacune plus intéressante les unes que les autres et parmi elles, il y en a une qui m'a marquée, qui m'a ouvert les yeux face au grand amour. C'est un livre qui m'a prouvé l'importance de chaque personne dans une vie, et à quel point une personne pouvait transformer notre vie. Chers auditeurs c'est un livre qui vous redonnera goût à la vie. Vous allez peut être penser que j'exagère mais je peux vous prouver le contraire. Je pense que c'est un livre qui s'adresse à tout le monde.En effet, l'amour est un sentiment connu de tous, parfois mal connu ,peu importe l'âge:que vous soyez adolescent ou âgé ou que vous découvriez l'amour pour certains.Dans les années 1770, à Londres, Thomas Chatterton, un jeune poète de 18 ans, loue depuis peu une petite chambre chez John et Kitty Bell, un couple d'industriels hébergeant par ailleurs un vieux Quaker, qui deviendra le confident de Chatterton et de Kitty. Cette dernière n'ose pas avouer à son mari, d'un tempérament violent, que Chatterton n'est pas en mesure de payer son loyer. Demandant partout du secours, Chatterton apprend que le lord-maire vient de le nommer en qualité de valet. Ecœuré par cette situation et cette incompréhension face à ses rêves d'absolu, tiraillé par la faim, Chatterton se retire dans sa mansarde et se suicide en avalant de l'opium. En le trouvant mort, Kitty Bell, à qui Chatterton venait d'avouer son amour, s'effondre dans l'escalier et meurt à son tour.
C’est un ami de la famille Bell. Il apparaît comme un homme sage, un religieux avisé, d’un âge plus avancé que les autres personnages principaux.Même Kitty Bell reconnaît sa magnanimité, sa sagesse et son caractère miséricordieux. Elle est loin de l’idolâtrer, mais il est un peu comme un petit dieu mis au sein de leur noble famille
Chatterton de Vigny est un drame qui possède plusieurs caractéristiques du romantisme. De prime abord, on assiste au sacrifice du personnage principal, Chatterton. Sa mort à la fin de la pièce est volontaire, un choix, celui de ne pas vivre. Bien que le suicide soit couramment considéré comme un acte de lâcheté, le suicide de Chatterton fait de lui un héros. En s’ôtant la vie, il refuse de s’aliéner aux injonctions de la société. Il cesse de se faire plaindre, et reprend le contrôle. En tant qu’artiste rejeté et incompris de la société, Chatterton prend finalement sa destinée en main et refuse de pervertir son génie en se contentant de moins qu’il ne vaut : il préfère ne plus vivre que de vivre misérablement.

Ensuite, il y a l’intrigue amoureuse. Chatterton aime une femme qui ne sera jamais la sienne, car toutes les conditions s’opposent au développement de leur relation dans ce sens : il est pauvre, il est plus jeune qu’elle, elle est mariée et c’est une fervente croyante. Kitty Bell elle-même est enfermée dans cet amour secret qu’elle éprouve pour son hôte, mais ne peut se laisser tomber dans ce piège à cause de son mari tyrannique, mais bien plus important, à cause de son respect pour sa foi chrétienne.La société dans laquelle Chatterton vit est une société matérialiste. Les artistes en général et le poète en particulier ne sont pas acceptés, ici, comme des contributeurs à l’économie de la société, encore moins comme de possibles artistes à part entière. Pour la majorité des personnes, la poésie n’est qu’un divertissement, un caprice de l’âme, comme le déclare Lord Beckford lui-même. C’est cette condition détestable que critique Vigny, car les poètes ne sont pas en mesure de gagner assez pour survivre, comme le déclare Lord Talbot en faisant référence à Chatterton : « ses beaux poèmes ne lui ont pas donné un morceau de pain. Ceci est tout simple ; ce sont des poèmes, et ils sont beaux. »

Chatterton, poète martyrisé par sa condition, essaie d’asseoir son point de vue en faisant allusion au fonctionnement d’un navire. Il insinue que l’Angleterre serait un grand navire et que tout le peuple ferait partie de l’équipage, y compris les poètes. Et il fait même cette allusion d’une manière poétique : « l'Angleterre est un vaisseau. Notre île en a la forme : la proue tournée au nord, elle est comme à l'ancre au milieu des mers, surveillant le continent. » Mais là encore, Lord Beckford lui rappelle que même en tant que partie de l’équipage, les poètes ne jouent aucun rôle valable. C’est ainsi que le poète se décourage, et dans ses paroles on peut sentir la profondeur de son désespoir : « n'ai-je pas quelque droit à l'amour...

 




0 commentaire pour ce devoir



Il faut être inscrit pour aider

Crée un compte gratuit pour aider

Je m'inscrisOU

J'ai déjà un compte

Je me connecte