Devoir 3 latin CNED seconde

Publié le 18 avr. 2019 il y a 2A par Marie - Fin › 30 avr. 2019 dans 2A
1

Sujet du devoir

Bonjour, j'ai besoin d'aide, pour mon devoir de latin. Je souhaiterai que vous corrigiez ce que j'ai fait et répondiez à certaines questions que je n'ai pas réussi. Je vous remercie pour l'intérêt que vous porterez à mon devoir. Voici l'énoncé:

César, La guerre civile, III, LXXIII : César et la Fortune

Le blocus de Dyrrachium, où se trouve le gros des forces pompéiennes, traîne en longueur. Finalement, Pompée parvient à échapper au blocus, ce qui inflige à César une double défaite, tant militaire que tactique. Ne s’avouant pas vaincu, César, avant la bataille, redonne du courage à ses troupes.

Texte 1

Caesar a superioribus consiliis depulsus omnem sibi commutandam belli rationem existimavit.

César, forcé de renoncer à son premier dessein, crut devoir changer entièrement son plan de campagne.

Texte 2

Itaque uno tempore praesidiis omnibus deductis et oppugnatione dimissa coactoque in unum locum exercitu contionem apud milites habuit hortatusque est, ne ea, quae accidissent, graviter ferrent neve his rebus terrerentur multisque secundis proeliis unum adversum et id mediocre opponerent. 

Dans cette vue, il retira à la fois toutes ses garnisons, renonça à l’attaque, rassembla sur un seul point toutes ses troupes, et, ayant convoqué les soldats pour les haranguer, il les exhorta à ne pas se laisser abattre par cet événement, et à ne pas s’inquiéter d’un revers assez léger après tant de succès.

Texte 3

Habendam fortunae gratiam, quod Italiam sine aliquo vulnere cepissent, quod duas Hispanias, bellicosissimorum hominum peritissimis atque exercitatissimis ducibus, pacavissent, quod finitimas frumentariasque provincias in potestatem redegissent. Denique recordari debere qua felicitate, inter medias hostium classes, oppletis non solum portibus, sed etiam litoribus, omnes incolumes essent transportati. 

«Ils devaient, ajouta-t-il, rendre grâce à la fortune d’avoir soumis l’Italie sans nulle peine, pacifié les deux Espagnes défendues par des peuples belliqueux et par les chefs les plus expérimentés et les plus habiles, et réduit en leur pouvoir les provinces voisines, si abondantes en blé. Ils ne devaient pas oublier non plus avec quel bonheur ils avaient passé sans nulle perte à travers les flottes ennemies, maîtresses de tous les ports et de toutes les côtes. 

Texte 4 

Si non omnia caderent secunda, fortunam esse industria sublevandam. Quod esset acceptum detrimenti, cujusvis potius quam suae5 culpae debere tribui. 

Si tout ne réussissait pas à leur gré, il fallait qu’ils s’appliquassent à seconder la fortune. C’était à son inconstance et non à leur général qu’ils devaient imputer le revers qu’on avait reçu: 

Texte 5 à traduire 

Locum se aequum ad dimicandum dedisse, potitum esse hostium castris, expulisse ac superasse pugnantes. Sed sive ipsorum perturbatio sive error aliquis sive etiam fortuna partam jam praesentemque victoriam interpellavisset, dandam omnibus operam ut acceptum incommodum virtute sarciretur.

Texte 6

Quod si esset factum, futurum ut detrimentum in bonum verteret, uti ad Gergoviam accidisset, atque ei, qui ante dimicare timuissent, ultro se proelio offerrent.

Alors le mal tournerait à bien, comme il était arrivé à Gergovie; et ceux qui d’abord avaient redouté d’en venir aux mains, se présenteraient d’eux-mêmes au combat.»

Connaissance de la langue

a. Analysez et traduisez les formes suivantes  : commutandam ( texte 1)  ; habendam ( texte 3)  ; ad dimicandum (texte 5).

b. Analysez et traduisez les formes suivantes : depulsus (texte 1), hortatus est (texte 2), recordari (texte 3).

c. Justifiez l’emploi du subjonctif opponerent (texte 2).

d. Identifiez la forme bellicosissimorum (texte 3).

e. À quels sujets renvoient les pronoms personnels réfléchis suivants : sibi (texte 1), se (texte 5), se (texte 6) ?

2. Traduction juxtalinéaire du passage à partir du découpage du tableau ci-dessous, puis vous en donnerez une traduction plus élaborée.

Locum se aequum ad dimicandum dedisse : ...

potitum esse hostium castris : ...

expulisse ac superasse pugnantes. : ...

Sed sive ipsorum perturbatio : ...

sive error aliquis sive etiam fortuna (= Fortuna) : ...

partam jam praesentemque victoriam interpellavisset : ...

dandam omnibus operam : ...

ut acceptum incommodum virtute sarciretur. : ...

Aide

dedisse : verbe à l’infinitif parfait actif qui fait partie d’une proposition infinitive dépendant du verbe de parole.

hortatus est (« il exhorta »). Il s’agit du discours indirect.

ipsorum : désigne les soldats

dandam : sous-entendre esse.

Où j'en suis dans mon devoir

a. “ commutandam ” est un adjectif verbal. Il est féminin, à l'accusatif singulier et se traduit par “ doit être changé ”. “ habendam ” est un adjectif verbal. Il est féminin, à l'accusatif singulier et se traduit par “ doit être eu ”. “ ad dimicandum ” est un gérontif précédé par la préposition “ ad ”. Il est neutre, à l'accusatif singulier et se traduit par “ pour combattre ”.

b. aucune idée

c. Aucune idée

d. C'est un superlatif 

e. .Le " se" du texte revoie à César. Les autres je ne sais pas

2. Traduction

Locum se aequum ad dimicandum dedisse : César a dit qu'il avait choisi le lieu avantageux pour combattre,

potitum esse hostium castris : les camps militaires des ennemis avaient été conquis,

expulisse ac superasse pugnantes. : et ils avaient explusé et battu les combattants.

Sed sive ipsorum perturbatio : Mais le bouleversement des soldats,

sive error aliquis sive etiam fortuna (= Fortuna) : ou l'imprudence de quelque chose ou même la Fortune

partam jam praesentemque victoriam interpellavisset : a interrompu la victoire déjà immédiate

dandam omnibus operam : aucune idée

ut acceptum incommodum virtute sarciretur. : aucune idée




0 commentaire pour ce devoir



Ils ont besoin d'aide !

Il faut être inscrit pour aider

Crée un compte gratuit pour aider

Je m'inscrisOU

J'ai déjà un compte

Je me connecte