Don Diègue a un moment de doute.

Publié le 1 juin 2018 il y a 2A par Anonyme - Fin › 4 juin 2018 dans 2A
5

Sujet du devoir

bonjour pouvez vous m'aidez s'il vous plait 

Tu vas imaginer la suite immédiate de l’extrait étudié au début du devoir. Don Diègue a un
moment de doute. Il sait que son fils Rodrigue aime Chimène : comment peut-il lui imposer de
faire passer l’honneur avant l’amour

voici le debut du devoir

Ô rage ! ô désespoir ! ô vieillesse ennemie !
N’ai-je donc tant vécu que pour cette infamie1
?
Et ne suis-je blanchi2
dans les travaux guerriers
Que pour voir en un jour flétrir tant de lauriers3
?
Mon bras, qu’avec respect toute l’Espagne admire,
Mon bras, qui tant de fois a sauvé cet empire,
Tant de fois affermi le trône de son roi,
Trahit donc ma querelle, et ne fait rien pour moi ?
Ô cruel souvenir de ma gloire passée !
Œuvre de tant de jours en un jour effacée !
Nouvelle dignité4
, fatale à mon bonheur !
Précipice élevé d’où tombe mon honneur !
Faut-il de votre éclat voir triompher le comte,
Et mourir sans vengeance, ou vivre dans la honte ?
Comte, sois de mon prince à présent gouverneur :
Ce haut rang n’admet point un homme sans honneur ;
Et ton jaloux orgueil, par cet affront insigne5
,
Malgré le choix du roi, m’en a su rendre indigne.
Et toi, de mes exploits glorieux instrument,
Mais d’un corps tout de glace inutile ornement,
Fer6
, jadis tant à craindre, et qui, dans cette offense,
M’as servi de parade7
, et non pas de défense,
Va, quitte désormais le dernier des humains8
,
Passe, pour me venger, en de meilleures mains.

Où j'en suis dans mon devoir

je n'est pas encore fait quelque ligne.




5 commentaires pour ce devoir


Félicité
Félicité
Posté le 1 juin 2018

Il faut que tu continues à rédiger en suivant le modèle de Corneille : don diègue hésite et se demande comment demander à son fils de tuer le père de Chimène.

Prairiale
Prairiale
Posté le 3 juin 2018

Et pourtant cet affront me touchera moi seul

Car moi seul ait été gravement offensé.
Pourquoi faire peser sur un fils adoré

Le risque d'attirer sur son corps un linceul.

Entre mon bras fragile, si faible désormais

Et la vigueur d'un Cid qui prendra le flambeau

Ai-je droit d'hésiter quand le sort est mauvais ?

Je dois aujourd'hui supporter le fardeau.
Mon honneur à défendre, c'est à moi qu'il revient

Mon fils si valeureux aura des occasions

De montrer son courage d'un sang qui est le sien.
Laissons-lui l'avenir et courons au combat

Je ne suis pas de ceux que la faiblesse abat.

 

Anonyme
Posté le 3 juin 2018
Comme Félicité c l'a bien dit tu dois suivre le modèle de l'auteur. Je t'explique en détail : tu dois utiliser 

- beaucoup d'adjectifs 

- le vocabulaire de l'imploration et du dilemme

- la première personne du singulier

-un langage soutenu

- des figures de style en particulier l'anaphore et la répétition

- la deuxième personne du singulier pour t'adresser au fils

- des phrases exclamatives et interrogatives pour exprimer son hésitation

Comme il s'agit d'un dilemme, Don Diege doit hésiter entre demander à son fils de tuer le père de Chimène ou non. A la fin il doit choisir entre les deux mais quoi qu'il choisisse il ne sera jamais satisfait.
Anonyme
Posté le 3 juin 2018

Je te conseille de proceder ainsi :

relis plusieurs fois ton texte est trouve le theme principal

fait un plan :

- Comprend le contexte general

- Comment peut tu continuer l'hisyoire

- quel va etre l'element pertubateur

- la fin 

Anonyme
Posté le 4 juin 2018

Il faut garder le style et c'est essentiel : le fond et la forme ! mets-toi dans la peau du personnage; comme si tu étais un acteur dans un théâtre, face à ton public ! Un peu d'imagination, Que Diantre !!


Ils ont besoin d'aide !

Il faut être inscrit pour aider

Crée un compte gratuit pour aider

Je m'inscrisOU

J'ai déjà un compte

Je me connecte